Le coup de canon du Malawi n'a pas suffi. Le Maroc s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des nations après son succès logique, mardi à Yaoundé (2-1). Les Malawites ont vite ouvert le score sur un fantastique but de leur attaquant Gabadinho Mhango (7e) mais les Lions de l'Atlas ont su relever la tête et pousser fort pour égaliser grâce à Youssef En-Nesyri (45e+ 2) avant de prendre l'avantage sur un beau coup franc d'Achraf Hakimi (70e). Ils retrouveront la Côte d'Ivoire ou l'Egypte au prochain tour.
Le film du match
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
Qualif Coupe du Monde - CAF
Le Maroc a passé la vitesse supérieure
29/03/2022 À 21:34
Engagés dans leur troisième CAN, les Flames du Malawi disputaient leur tout premier match à élimination directe. Elles manquent évidemment d'expérience mais peuvent compter sur un phénomène offensif avec Mhango. Face à des Marocains timorés durant les premières minutes, l'attaquant des Orlando Pirates a montré tout son talent avec une soudaine frappe de 40 mètres venant de la gauche qui a lobé Yassine Bounou et fini au fond des filets (0-1, 7e). L'arme fatale du Malawi a signé son troisième but dans la compétition et mis un sacré coup derrière la tête de ses adversaires.

Le Maroc réagit bien

Un temps sonnés, les joueurs de Vahid Halilhodzic ont mis un quart d'heure à entrer dans la rencontre puis mis en place une domination territoriale très nette. Maîtres du ballon (78% de possession à la pause, 75% au final), ils ont enchaîné les occasions nettes. Ils ont pourtant buté sur Charles Thomu, le portier adverse en feu (17e, 28e, 36e, 42e), ou manqué la cible de peu (20e,43e) voire tiré sur les montants (34e, 41e).
Face à ce manque de réalisme, les Marocains auraient pu se résigner mais ils ont insisté et En-Nesyri a enfin trouvé la faille d'une tête au second poteau sur un centre précis de Selim Amallah (1-1, 45e+2). Handicapé par plusieurs blessures cette saison et parfois critiqué, le Sévillan a permis aux siens d'atteindre la pause sur un score de parité.

Hakimi frappe encore

Si le sélectionneur malawite Mario Marinica a tenté d'apporter davantage de puissance à son attaque en lançant Richard Mbulu à la reprise, ses hommes n'ont pas réussi à sortir de leur plan de jeu très défensif comme depuis le début de la compétition. Le Maroc est reparti à l'attaque et Sofiane Boufal a continué de virevolter sur la gauche même s'il a loupé la lucarne opposée (48e). Hakimi a aussi régulièrement apporté le danger avec de nombreux centres. Le Parisien a surtout envoyé un nouveau superbe coup franc de 25 mètres sur la droite dans la lucarne gauche de Thomu (2-1, 70e).
Il avait déjà frappé dans cet exercice pour égaliser face au Gabon lors du dernier match de poule (2-2). Une fois l'avantage repris, les Marocains ont pu contrôler les débats durant une fin de match à leur avantage. En-Nesery (77e), le Rennais Nayef Aguerd (85e) et Hakimi (90e+3) auraient même pu faire le break.
Contrairement à 2019 quand il s'était pris les pieds dans le tapis devant le Bénin au même stade de la compétition, le Maroc atteint les quarts de finale cette fois. Il ne rêve que d'aller plus loin mais la prochaine opposition sera plus relevée.
Coupe d'Afrique des Nations
Super Salah et l'Egypte donnent rendez-vous au Cameroun
30/01/2022 À 17:39
Coupe d'Afrique des Nations
Salah a le destin de l'Egypte entre ses pieds, mais il n'est pas tout seul
29/01/2022 À 22:22