Chaker Alhadhur sera marqué à vie par ce lundi 24 janvier 2022. Parce qu'il a joué son premier huitième de finale de Coupe d'Afrique des nations avec les Comores face au Cameroun (2-1), le pays organisateur. Mais surtout parce que l'arrière gauche de 30 ans, arrivé à l'AC Ajaccio à l'automne dernier, a joué cette rencontre historique pour sa sélection... au poste de gardien de buts.
Ali Ahamada, l'habituel titulaire, était pourtant négatif au Covid-19 mais "pas éligible" selon le médecin de la CAF (Confédération africaine de football). En l'absence des deux autres portiers Moyadh Ousseini (positif au Covid-19) et Salim Ben Boina (blessé à une épaule), c'est donc l'ancien Nantais qui a enfilé les gants.
Coupe d'Afrique des Nations
"Vous voilà sur le toit de l'Afrique" : Les Lions de la Teranga accueillis en héros à Dakar
07/02/2022 À 19:26
"On savait que ça allait être compliqué. Je ne sais même pas si ce genre d'évènement a déjà existé dans l'Histoire du football. Mais franchement, je ne vais retenir que du positif, a déclaré le joueur aussi passé par Caen ou Châteauroux à beIN Sports après le match. On peut sortir de cette compétition dignement avec la tête haute. On a fait ce qu'on a pu. On n'a pas démérité et on peut vraiment ressortir très fiers de cette compétition."
A la 53e minute de jeu, Chaker Alhadhur a même réalisé une double parade sur des tentatives de Vincent Aboubakar et de Moumi Ngamaleu. Malgré sa détermination à toute épreuve, le gardien du soir n'a pas pu empêcher le Cameroun, en supériorité numérique dès la 7e minute, de définitivement prendre les devants.
Un manque d'éthique
"Je ne peux pas être triste, je ne rentre pas dans la polémique, je suis entraîneur de foot, je prends du plaisir, a souligné Younès Zerdouk, le sélectionneur adjoint des Comores en conférence de presse. Je suis plus qu'heureux, on a représenté les Comores. On a montré que le foot représente des valeurs de fraternité, j'ai dit aux joueurs : 'Montrez-leur ce que c'est que le plaisir de jouer ensemble', malgré les circonstances, pas de gardien, le coach absent, et on perd un joueur au bout de quelques minutes."

Chaker Alhadhur lors de la défaite des Comores contre le Cameroun.

Crédit: Getty Images

Youssouf M'Changama, le milieu des Comores élu homme du match, a lui pointé "un manque d'éthique". "Je veux faire passer un petit message à la CAF : Il y a des règles, mais on est tous dans le Covid, il y a des adaptations partout, c'est inadmissible qu'on ne s'adapte pas à notre situation, (il nous manquait) un gardien ! On n'est pas là pour incriminer qui que ce soit, la CAF ou le Cameroun, on est content d'être à la compétition, a indiqué le Guingampais. Ce trophée (d'homme du match) est le troisième que la sélection des Comores obtient, cela montre qu'il y a du talent chez nous. Être à la CAN est une grande fierté, être en 8e dans ces conditions est une fierté énorme. Il faut continuer à exploiter ce talent et travailler pour revenir."
Coupe d'Afrique des Nations
Un lundi "férié, chômé et payé" : le Sénégal fête ses champions
07/02/2022 À 08:05
Coupe d'Afrique des Nations
"Nous aussi, on a notre étoile"
06/02/2022 À 23:22