Elle aura l'occasion de remporter un quatrième trophée avec le PSG. Ce sera peut-être le dernier. Marie-Antoinette Katoto pourrait bien vivre ses dernières semaines avec Paris. Son club de toujours, avec lequel l'attaquante de 23 ans s'apprête à disputer la finale de la Coupe de France dimanche, contre Yzeure. Elle en sera l'atout numéro un dans la quête d'un titre pour sauver la saison de l'équipe parisienne, distancée par Lyon en championnat et éliminée par l'OL en demi-finale de la Ligue des champions.
Katoto, c'est l'autre dossier déterminant pour l'avenir du PSG. Celui qui concerne Kylian Mbappé vampirise bien davantage l'actualité du club de la capitale. Un départ de l'ancien Monégasque, convoité par le Real Madrid, laisserait clairement un grand vide dans l'équipe masculine. Le constat ne serait pas bien différent si Katoto quittait la section féminine. Elle est dans une situation similaire à celle de Mbappé, avec un contrat qui expire en juin et des négociations pour une prolongation sans succès jusqu'ici.
Ligue 1
Suivez la conférence de presse de Mbappé et Al-Khelaïfi EN DIRECT VIDEO
IL Y A 43 MINUTES

"On est en total désaccord"

L'internationale française (28 sélections, 24 buts) avait jeté un grand froid sur la capitale début avril au moment d'évoquer son avenir au PSG. "Pour l'instant, on n'est pas du tout en accord avec le club, pour plusieurs raisons et ils le savent, avait-elle lancé. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous ne sommes pas d'accord. Après, je lis et j'entends des choses depuis que je suis arrivée au PSG, il y a beaucoup de paroles, pour l'instant il n'y a aucun acte.Ça va se régler très, très vite, mais pour l'instant on est en total désaccord."

Un but de renard au meilleur des moments : Katoto remet Paris à flot

Depuis, l'ambiance s'était encore détériorée au PSG avec une altercation à l'entraînement entre Kheira Hamraoui et Sandy Baltimore, juste avant la demi-finale aller de la Ligue des champions perdue à Lyon (3-2). Katoto, comme ses coéquipières Aminata Diallo et Kadidiatou Diani, avait été accusée par l'avocat de Hamraoui de provoquer, menacer, insulter et intimider sa cliente "de façon constante". Les suites de l'affaire de l'agression d'Hamraoui qui a largement plombé l'ambiance au sein du club de la capitale. Et qui pourrait bien pousser Katoto à aller voir ailleurs.

29 buts en 31 matches

Cela ne l'a pas empêchée de signer une saison encore éblouissante. Comme Mbappé, auteur de 35 buts et 24 passes décisives toutes compétitions confondues cette saison, Katoto affiche des statistiques qui en disent long sur son influence monumentale à Paris. Elle est la meilleure buteuse du club en D1 Arkéma, avec 18 réalisations, en Ligue des champions avec 7 buts et en Coupe de France avec 4 buts. Elle totalise ainsi 29 buts en 31 matches toutes compétitions confondues cette saison et tourne quasiment à la moyenne d'un but par match.

Katoto envoie le PSG en quart de finale : son but du 3-0 en vidéo

Une saison à l'image de sa carrière au PSG jusqu'ici. Katoto est désormais à 145 buts sous les couleurs de Paris. Au-delà des chiffres, son impact dans le jeu par sa vitesse, son instinct et sa dimension athlétique en font l'une des références mondiales à son poste. "C'est la meilleure en Europe, disait son ancien entraîneur Patrice Lair avant la demi-finale aller de Ligue des champions contre Lyon. Elle est complète, sa progression est folle, elle a trouvé la confiance. Le projet parisien dépend de sa prolongation ou non, ça veut tout dire."

Le Barça et l'OL à l'affût

Un peu comme Mbappé donc. Et si elle venait à partir, elle laisserait elle aussi un grand vide au PSG. "MAK" en est l'icône. C'est une enfant du club. La native de Colombes en porte les couleurs depuis l'âge de 12 ans, elle y a fait tout son parcours jusqu'à l'équipe première. Elle s'y est imposée comme l'individualité forte, celle qui a permis au club de la capitale de briser l'hégémonie lyonnaise la saison passée en décrochant le titre de champion de France. C'était d'abord l'œuvre d'un collectif. Mais celle qui l'a sublimé, c'est bien Katoto.
Et si Paris devra vraisemblablement batailler pour la conserver, c'est aussi parce qu'elle est très convoitée. Barcelone la suit de très près. Et la possible prolongation de Vivianne Miedema à Arsenal, selon les médias britanniques, pourrait pousser les dirigeants barcelonais à intensifier leurs efforts pour recruter la Parisienne en cas d'échec sur la piste menant à la Néerlandaise. Une opportunité que l'OL compte bien saisir aussi pour se renforcer avec une attaquante de premier plan, tout en déplumant son principal rival en France. Le PSG peut prier. En un été, il pourrait perdre son meilleur joueur et sa meilleure joueuse.

Une occasion, un but : Katoto relance le PSG

Serie A
Ibrahimovic, réussite du leader et crépuscule du "grand frère"
IL Y A UNE HEURE
Serie A
Scènes de liesse à Milan pour célébrer le Scudetto
IL Y A 2 HEURES