Sochaux refroidit les Verts. Pénalisée par une grossière erreur de Pape Abou Cissé en tout début de rencontre, l’AS Saint-Etienne est tombée en 32es de finale de la Coupe de France sur la pelouse de Bonal, jeudi soir (1-0). D’abord incapables de se montrer dangereux puis écoeurés par le portier sochalien, les hommes de Claude Puel rechutent après quelques semaines de mieux observées en Ligue 1. C’est la troisième qualification d’un club de Ligue 2 aux dépens d’une formation de l’élite depuis mardi.
Une pelouse compliquée, un but en début de match, puis une défense de fer et un gardien héroïque : Sochaux a réuni tous les critères pour réaliser l’exploit sur sa pelouse. Les Verts, eux, ont tendu le bâton. Déjà pas réchauffés par la météo glaciale qu’offrait le Doubs en ce jeudi soir, les visiteurs se sont retrouvés congelés par la grossière erreur de Cissé. Servi en position de dernier défenseur, le joueur recruté cet hiver a tergiversé jusqu’à perdre le ballon au profit d’un Chris Bédia qui n’a pas tremblé pour ajuster Stefan Bajic (1-0, 5e). La première et… dernière frappe cadrée du FCSM dans ce match.
Ligue 1
Soucasse nommé président exécutif de Saint-Etienne
01/07/2021 À 19:21

Cissé dribble devant sa surface, mauvaise idée : boulette des Verts et but de Sochaux

75 minutes de calme… puis le festival Jeannin

Mais ne nous y trompons pas : les ex-partenaires de Ryad Boudebouz n’ont pas subi pendant 85 minutes, loin s’en faut. Incapables de transformer leur possession en occasions franches, les Verts, remaniés tout comme leur adversaire au coup d’envoi, ont attendu un triple-changement de Puel pour commencer à se réveiller. Et la parade exceptionnelle de Mehdi Jeannin, sur une reprise de Zaydou Youssouf à bout portant (73e), a sonné le début d’un gros quart d’heure de souffrance pour Sochaux.
L’habituel remplaçant de Maxence Prévot a alors enchaîné les interventions décisives. En claquant un coup franc de Wahbi Khazri (80e), ou encore en bouchant l’angle devant Aïmen Moueffek (82e). Il lui a ensuite fallu un peu de réussite pour que l’intervention involontaire de Pape Paye ne finisse pas au fond des filets (88e), puis une bonne dose de soutien, quand Adama Niane a repoussé devant sa ligne une énième tentative de Youssouf (88e). Khazri aurait bien voulu lui voler la vedette sur un ultime coup franc (94e), mais Jeannin a prouvé une fois de plus qu’il tenait à son costume d’homme du match.
Un bel exploit pour Sochaux, septième de Ligue 2 distancé dans la course à la montée. Une grosse désillusion pour Saint-Etienne qui, plus que ne pas confirmer son léger regain de forme, pourrait retomber dans ses doutes, à trois jours d’un déplacement à Rennes.

Le mur Jeannin : quelle parade du gardien sochalien

Ligue 1
Sampaoli exhorte ses joueurs à penser à l’OM, "quels que soient les intérêts individuels"
09/05/2021 À 14:47
Ligue 1
L'OM gâche une belle opportunité
09/05/2021 À 12:52