LAURENT ROUSSEY, quel sentiment prédomine après cette victoire ?
L.R. : On est heureux. Notre premier objectif était de se qualifier, il est atteint. Le deuxième était de gagner à domicile pour fêter dignement notre retour en Coupe d'Europe, c'est fait également. On a donc de quoi être satisfait.
Que retenez-vous de la prestation de vos joueurs ?
Ligue Europa
Saint-Etienne au rendez-vous
02/10/2008 À 17:00
L.R : On retient la victoire. On s'est créé un nombre important de situations dangereuses. Ce qui est intéressant ce soir, c'est de voir Bafétimbi Gomis retrouver le chemin des filets. C'est une bonne chose pour lui mais aussi pour l'équipe. C'est toujours positif de se créer autant d'occasions de but. Il s'agira désormais d'être plus efficace dès dimanche face à Monaco.
Saint-Etienne a gâché un nombre importants de munitions...
L.R. : Aujourd'hui, nous avons envie de savourer. Vingt-six ans c'est long. Et puis Monaco vient très rapidement, dès dimanche. Ensuite, nous aurons quinze jours de trêve pour faire le point.
Mis à part le match contre Guingamp, vous restez sur une série intéressante de deux victoires et un nul. Et dans le jeu, il y a du mieux. Est-ce que ça vous rassure ?
L.R. : Mais je n'ai jamais été inquiet. J'ai cru comprendre que nombre d'entre vous l'étaient. Moi, jamais. J'ai ma logique. Quand je regarde le classement, j'ai sept points. J'aurais pu en avoir deux voire quatre de plus. Avec onze points, faites le calcul et regardez le classement...
Après avoir passé ce premier tour, quel est l'objectif du club en Coupe d'Europe ?
L.R. : Pour un jeune joueur, c'est une belle compétition pour emmagasiner de l'expérience. C'est également une vitrine. L'appétit vient en mangeant. Le groupe n'a pas envie de faire de la figuration. On attend avec impatience le tirage qui s'effectuera mardi. Nous avons envie de continuer l'aventure et de nous qualifier en phase de poules. Nos joueurs partagent tout à fait le sentiment des supporters. Ils sont là pour écrire leur propre histoire. Donc forcément, ils ont envie d'aller le plus loin possible.
Sentez-vous votre équipe usée par la répétition des matches ?
L.R. : On va avoir un match pénible dimanche face à Monaco. Il faut faire un dernier effort. On espère pouvoir concentrer les dernières forces qu'il nous reste. Ce sera tout de même notre septième match sans interruption. Un dernier coup de collier puis nous apprécierons les quinze jours de repos.
Est-ce que la prestation d'Ilan, qui a rejoué dans l'axe, vous a satisfait ?
L.R. : On revient un an en arrière. Je ne suis pas surpris de voir ce qu'il est capable de faire. Avec un peu plus d'efficacité, il aurait pu marquer une ou deux fois. C'est une piste comme celle de Geoffrey Dernis en soutien de Gomis, Kevin Mirallas va également nous rejoindre et offrira des possibilités, tout comme David Gigliotti. Plus il y a de choix, mieux c'est.
Ligue 1
Roussey, coach en questions
10/11/2007 À 03:45
Ligue 1
Bordeaux a un pied et demi en Ligue 2, Metz passe devant Saint-Etienne
14/05/2022 À 20:58