Imago

Papin : "C’est du vol !"

Papin : "C’est du vol !"
Par Eurosport

Le 30/03/2008 à 08:15Mis à jour

Très remonté, Jean-Pierre Papin ne mâche pas ses mots après la finale de la Coupe de la Ligue perdue face au PSG (2-1). L'entraîneur lensois s'en prend à M. Duhamel, qui leur a "volé la Coupe" et aux banderoles déployées par les supporters parisiens.

JEAN-PIERRE PAPIN, que pensez-vous du penalty accordé en fin de match au PSG ?

J-P. P. : Quel penalty ? Quel penalty ? Ce n'est pas le penalty que je conteste. Je ne sais pas s'il y a penalty ou pas. Ce que je conteste, c'est la faute d'arbitrage qu'il y a avant, sur la frappe de Demont qui est touchée par Landreau et le corner qu'il doit y avoir. C'est le contre qu'il y a penalty. Alors que s'il y a corner, il peut y avoir but et ça peut changer l'action de l'autre côté. J'ai l'impression d'avoir été volé. Pour moi, c'est du vol. M. Duhamel nous a volé notre finale.

Sur le penalty, Bernard Mendy semble marquer un temps d'arrêt avant de frapper...

J-P. P. : Vous savez, Monsieur Duhamel ne peut pas se tromper dix fois ! Il s'est déjà trompé deux fois, on ne va pas l'accabler ! Ce qui me gêne surtout, c'est que l'on lutte contre le racisme. Quand je vois les banderoles déployées par les supporters parisiens ("Pédophiles, chômeurs, consanguins, Bienvenue chez les Ch'tis", ndlr)... S'ils n'ont que ça à faire avec les tifos, je trouve ça bien triste. Ça fait mal. On essaie de se battre contre le racisme. On a jugé Metz très durement, je pense qu'il faut juger Paris très durement aussi.

Avez-vous d'autres regrets ?

J-P. P. : On n'a rien à reprocher aux joueurs. Ils ont fait un très grand match avec une seconde période au cours de laquelle on aurait mérité 100 fois de remporter cette finale. Malheureusement, Monsieur Duhamel en a décidé autrement.

Comment expliquez-vous le visage différent de votre équipe après la pause ?

J-P. P. : De toute façon, on est toujours mieux en seconde période donc... A la pause, on a simplement dit aux joueurs de continuer de jouer et que ça allait passer. Et c'est passé. Ensuite, les occasions sont là. Une équerre, un poteau... ça change tout. Mais c'est à l'image de la saison. Tu n'as pas le petit brin de chance qui fait basculer les choses. (Samedi) soir, ça n'a pas basculé sur le terrain mais sur une décision d'arbitrage. C'est ce qui est dommage. Je crois que Monsieur Duhamel a vraiment besoin de se remettre en question. Même s'il a l'air gentil comme ça, c'est quelqu'un qui s'est trompé et il faut qu'il avoue le fait qu'il s'est trompé. Tout le stade l'a vu. Donc qu'il l'accèpte. C'est humain.

On vous sent vraiment abattu...

J-P. P. : Je suis déçu. Comme tout le monde. Sur le plan du football, il n'y rien à dire. En revanche, il y a beaucoup à dire sur les à côtés. Perdre une finale de cette manière, je ne le souhaite à personne. Mais c'est comme ça, c'est le football. Il faut s'en relever et se retrousser les manches.

Cela peut-il avoir des conséquences dans votre lutte pour le maintien ?

J-P. P. : Quand il y a une injustice, on en sort encore plus fort. Ce match met quand même un peu de baume au coeur. Ça dissipe peut-être certains doutes sur les capacités de notre équipe à bien jouer au football. On a prouvé maintes et maintes fois que l'on pouvait faire de grandes choses. Comme je l'ai dit, sur le terrain, je n'ai rien à reprocher à personne. Tout le monde a essayé de ramener cette Coupe à Lens. Monsieur Duhamel en a décidé autrement. Sur ce match, Paris était moins fort que nous.

On voit que c'est douloureux. Comment allez-vous vous relever ?

J-P. P. : Ça n'est pas douloureux pour tout le monde. Pour nous, sûrement. Mais face à l'injustice, il faut sortir grandi et plus fort. On a la chance d'avoir un match dès samedi prochain pour essayer de vite rattraper le temps perdu et prendre trois points contre Metz pour nous sortir de la zone rouge. Ensuite, on y verra plus clair. Mais ça va nous éviter de gamberger.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0