MONACO - PARIS SAINT-GERMAIN : 0-1
But : Pancrate (34e)
Le PSG est une vraie équipe de coupes. Le déplacement à Monaco paraissait périlleux avant l'heure, mais comme souvent sous la menace de l'élimination directe, Paris s'en est bien sorti (0-1). Dans un stade Louis II encore plus vide qu'à l'accoutumée, les hommes de Paul Le Guen ont su maîtriser une équipe monégasque dangereuse mais encore trop peu sure de son fait. Au bout de trente-quatre minutes de jeu, Fabrice Pancrate ouvrait la marque, offrant un avantage que les siens allaient conserver jusqu'au bout. Séduisants jusqu'à ce but de l'ancien Manceau, les joueurs du Rocher n'ont ensuite jamais su revenir dans la partie, la faute en partie à un Mickaël Landreau des grands jours.
La première occasion de la rencontre fut l'oeuvre des locaux. De réputation, Juan Pablo Pino est souvent fébrile lorsqu'il est titulaire... mais cette fois-ci, le Colombien a démarré la rencontre sous les meilleurs auspices. Utilisant avec talent sa vitesse de percussion, il est l'auteur de la première alerte dès la troisième minute de jeu. Mais il bute alors sur un Landreau appliqué d'entrée. Déjà. Dominateur lors de la première demi-heure, l'ASM regrettera de n'avoir pas assez régulièrement approché le but du portier international. L'attaque alignée par Ricardo était résolument orientée vers la technique et la vivacité, avec Pino et Adu. Mais elle manquait de physique et surtout de taille.
Coupe de Ligue
Créteil plume les Canaris
24/09/2008 À 05:45
Landreau très solide
Et quand Fabrice Pancrate a débloqué le compteur à dix minutes de la pause sur un service de Jérôme Rothen, le plus dur était fait. Une fois mené au score, Ricardo n'a pu trouver la solution tactique pour rétablir la situation. Les feu-follets colombien et américain se sont éteints et l'entrée à la pause de Fréderic Nimani n'a rien apporté. Le meilleur buteur de l'ASM cette saison a rarement été trouvé dans les airs et ses coéquipiers ont tenté de trouver la faille en assaillant Mickaël Landreau de frappes lointaines. En vain. En effet, l'ancien Canari a livré un match plein. Jamais inquiété, il a fourni une copie parfaite. L'homme du match.
C'est en seconde période que l'issue du match aurait pu changer. Les occasions y ont été nombreuses, au bénéfice du spectacle. Mais dans les derniers instants de la rencontre, c'est davantage le PSG qui était proche du 2-0 que Monaco de l'égalisation. Mais le score en restera à 1-0 pour un succès parisien sur la plus petite des marges. Solidité défensive et réalisme sur le but de Pancrate : Paris a bien géré sa rencontre. Avec ce succès, les hommes de Paul Le Guen effacent le revers stéphanois de dimanche et repartent sur leur bonne dynamique du début de saison. En revanche, Monaco pêche dans l'efficacité et n'a pas marqué depuis 200 minutes toutes compétitions confondues.
Le PSG obtient donc sa qualification pour les huitièmes de finale, mais sous réserve. La FFF a saisi le Conseil d'Etat concernant "l'affaire de la banderole", qui n'en finit décidément plus. Il n'y a pas eu de prolongation à Louis II mais ce seizième de finale de la Coupe de la Ligue va se poursuivre en coulisses. Avec d'autres acteurs.
LA DECLA : Paul Le Guen (entraîneur du Paris SG)
"C'est agréable de se qualifier. On a fait le match qu'il fallait. C'est une performance de le faire à Monaco. Après trois déplacements en six jours, on est sur deux victoires. On est content mais il faut rester prudent et toujours avoir à l'esprit que la priorité est le championnat. On est toujours engagé sur quatre compétitions. Ce n'est pas évident de rester présent sur tous les fronts. Ce soir, on a eu des opportunités pour aggraver le score. Mais on fait toujours le même constat: il faudra travailler encore et encore devant le but. On a souffert sur les coups de patte de Meriem et sur les longs ballons en direction de Nimani. Mais on a contrôlé. On jouera cette compétition au maximum."
Transferts
Al-Khelaifi répond à la Liga : "Elle a peut-être peur que la L1 devienne meilleure qu’elle"
IL Y A 8 HEURES
Transferts
Mbappé : "J’ai appelé Florentino Pérez, j’ai beaucoup de respect pour lui et son club"
IL Y A 9 HEURES