Getty Images

Le Real Madrid s'offre un quatrième sacre en surclassant Al Ain (4-1)

Le Real Madrid conserve ses joyaux

Le 22/12/2018 à 19:21Mis à jour Le 22/12/2018 à 19:53

COUPE DU MONDE DES CLUBS - Le Real Madrid finit l'année sur un nouveau titre, son deuxième en 2018 après la Ligue des champions au printemps. Les Merengue n'ont ni tremblé ni forcé leur talent pour venir à bout d'Al Ain (4-1) sur des buts de Modric, Llorente et Ramos avant un dernier but contre-son-camp. Avec ce quatrième sacre dans la compétition, le Real devance désormais le FC Barcelone.

En Coupe du monde des clubs comme en Ligue des champions, le Real Madrid reste l'incontestable patron. Les turbulences de l'automne n'ont pas empêché les Merengue de boucler la saison sur un deuxième titre, samedi, en surclassant Al Ain (4-1) à Abou Dhabi. Le Real est donc triple tenant des deux grandes compétitions internationales auxquelles il peut participer. Et quadruple vainqueur de la Coupe du monde des clubs, un nouveau record.

Le Real n'a pas pour autant brillé. Surtout lors du premier quart d'heure, où ses largesses défensives, observées tout au long de cette phase aller, se sont encore fait voir. Santiago Solari avait aligné quasiment son équipe type (seul Casemiro, de retour de blessure, était sur le banc), et on ne peut donc pas mettre les occasions franches obtenues par le champion des Emirats Arabes Unis en début de match (5e, 15e) sur le dos d'un éventuel turnover.

Les Merengue ont beaucoup gâché, à commencer par Bale

Pas toujours irréprochable, Sergio Ramos a sauvé son équipe sur une frappe d'El Shahat dans le but vide (13e), après avoir vu les siens toucher le poteau presque d'entrée de jeu (5e). Assez rapidement toutefois, le Real, naturellement supérieur à son adversaire, a pris l'avantage sur le premier but de son tout récent Ballon d'Or Luka Modric (1-0, 14e). Grande première aussi pour Marcos Llorente, qui a inscrit son premier but en professionnel d'une belle reprise pour donner de l'air à son équipe (2-0, 60e).

Une vraie délivrance pour les Madrilènes, qui ont loupé un grand nombre d'occasions (17e, 35e, 40e, 53e, 59e) notamment Gareth Bale qui, après son triplé en demi-finale, s'est montré beaucoup moins précis, ou a buté sur Khalid Eisa (21e, 39e, 50e, 65e). Face à une défense souvent trop tendre, Ramos a comme souvent en finale marqué pour son équipe (3-0, 78e), puis Tsukasa Shiotani a fini par punir la Maison Blanche d'une tête sur coup franc (3-1, 86e). Enfin, Vinicius a tiré sur Yahia Nader, obligé de dévier le ballon dans son propre but en toute fin de rencontre, pour envoyer définitivement le Real sur le toit du monde (4-1, 90e+1).

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0