Getty Images

Les notes des Bleues : La fusée Diani, le double visage de Mbock

Les notes des Bleues : La fusée Diani, le double visage de Mbock

Le 24/06/2019 à 00:12Mis à jour Le 24/06/2019 à 11:14

COUPE DU MONDE FEMININE - Kadidiatou Diani a une nouvelle fois éclairé le jeu des Bleues face au Brésil (2-1, a.p.) même si sans un sauvetage de Griedge Mbock, la compétition serait peut-être déjà achevée pour la France. Voici toutes les notes de l'équipe de France.

Sarah Bouhaddi : 6

Elle ne peut pas grand-chose sur le but brésilien. Et est sauvée par Griedge Mbock en prolongation. Elle s'est illustrée avec des prises de balle rassurantes dans les airs, une vigilance précieuse pour couvrir sa défense ou encore une belle claquette sur la barre (54e).

  • En bref : Elle a sorti un bon match. Heureusement pour les Bleues.

Marion Torrent : 4

En première période, elle a bien contrôlé son couloir droit malgré la présence de la virevoltante Debinha. Mais elle a clairement levé le pied après la pause et la numéro 9 auriverde a de plus en plus pris le dessus. Un symbole: le but du Brésil vient de son côté.

  • En bref : Dommage qu'elle ne soit pas restée au niveau de sa première période.

Remplacée par Eve Perisset en prolongation.

Wendie Renard : 6

Dans les airs ou dans l'anticipation, elle a aimanté les ballons. Et a rassuré sa défense par ses interventions et sa sérénité. Seul petit hic : c'est elle qui remet le ballon dans l'axe sur l'égalisation auriverde. Une intervention malheureuse qui fait un peu tâche sur une copie sinon très propre.

  • En bref : Sa remise sur le but brésilien ne fait pas oublier son match plein.

Griedge Mbock : 5

Elle n'a pas été aussi tranchante dans les duels que d'habitude. La Lyonnaise a même cruellement manqué d'impact. Et n'a pas toujours été très inspirée, à l'image de sa relance contrée à la 43e ou de sa position sur le but brésilien. Sur l'égalisation, elle remet en effet Debinha en jeu. Et la France l'a payé cash. Mais elle se rattrape de magnifique manière en sauvant son camp devant Debinha en prolongation. Un sauvetage crucial.

  • En bref : On n'a pas reconnu la Mbock du début de tournoi. Mais quel sauvetage en prolongation !

Vidéo - "L'enseignement de ce huitième qui a de quoi faire peur"

01:34

Amel Majri : 5,5

A l'image d'Eugénie Le Sommer, le jeu l'a un peu fui en première période. Elle n'a alors pas pu faire parler son activité débordante. Elle s'est plus montrée après la pause mais a fait preuve de maladresse. Avant d'être décisive sur coup franc en délivrant un caviar pour Henry en prolongation.

  • En bref : Ce n'était pas un grand soir pour elle.

Remplacée par Sakina Karchaoui à la 118e.

Amandine Henry : 6

Bien sûr, la capitaine des Bleues s'est activée. Comme toujours, elle a été au pressing. On l'a vu chasser ses adversaires et multiplier les ballons touchés au cœur du jeu. Mais son impact a longtemps été insuffisant. La Lyonnaise n'a pas eu son rendement habituel pour peser sur le jeu tricolore. En prolongation, elle a cependant su surgir pour marquer un nouveau but et ainsi guider son équipe. En bonne capitaine.

  • En bref : Elle a longtemps manqué d'impact. Mais son but et cette capacité à dépasser sa fonction pour aider son équipe changent tout son match.
Henry délivre les Bleues face au Brésil

Henry délivre les Bleues face au BrésilGetty Images

Elise Bussaglia : 4

Elle joue avec calme. Et assurance. Bouchant les trous quand le besoin s'en fait sentir et tentant d'orienter le jeu en phase offensive avec quelques ouvertures inspirées. Elle ne s'est cependant pas assez montrée. Et laisse cette impression qu'elle pourrait en faire plus.

  • En bref : On aurait aimé la voir un peu plus à la direction des opérations.

Viviane Asseyi : 5

Alignée à la place de Gaëtane Thiney, la Bordelaise a encore une fois apporté son activité dans le couloir droit. On l'a beaucoup vu. Aussi bien en défense qu'en attaque, notamment en première période. Mais son déchet et son imprécision laissent souvent des regrets.

  • En bref : Une activité qui a justifié le choix de Diacre. Mais un déchet qui laisse sur sa faim.

Remplacé par Gaëtane Thiney à la 81e

Eugénie Le Sommer : 4

Penchant beaucoup à droite, la France ne l'a presque pas utilisé en première période. On l'a un peu plus vu après la pause, où elle a pu rappeler qu'il se passe souvent quelque chose quand elle a le ballon dans les pieds. Elle a alors plus pesé même si elle a connu des imprécisions étonnantes pour elle et manqué d'efficacité.

  • En bref : Elle a l'habitude d'être plus tranchante.

Vidéo - Pourquoi Diani porte une grande partie des espoirs des Bleues

00:52

Kadidiatou Diani : 7

C'est un véritable poison pour toutes les défenses adverses. Et elle l'a encore confirmé ce dimanche soir. Alignée plus dans l'axe aux côtés de Valérie Gauvin avant de finir en pointe avec la sortie de cette dernière, la Parisienne a fait mal par sa vitesse et ses percussions. Avec elle, la France a trouvé de la profondeur. Et de l'efficacité. Déjà passeuse sur le premier but refusé, elle a en effet remis ça pour offrir un nouveau caviar à Gauvin et permettre aux Bleues de débloquer la situation.

  • En bref : C'est un atout clef pour cette équipe de France. L'une des rares à réussir à mettre le feu dans ce secteur offensif.

Valérie Gauvin : 6

Et un autre but ! Rien que pour cela, son match est réussi. Surtout qu'elle avait déjà fait trembler les filets en première période avant de voir le VAR annuler le but. Moins esseulée devant, elle a tenté de plus participer au jeu avec un rôle de pivot et son sens du combat. Elle manque cependant de justesse pour peser vraiment.

  • En bref : Elle a su être là quand il fallait conclure les actions. Mais on aimerait tellement la voir plus efficace dans son rôle de pivot.

Remplacée par Delphine Cascarino à la 90e.

Gauvin ouvre le score face au Brésil

Gauvin ouvre le score face au BrésilGetty Images

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0