Laurent Blanc semblait l'anticiper. Personne ne voyait comment Henry allait pouvoir, à 33 ans, retrouver le niveau international et effectuer des aller-retours avec les Etats-Unis pour les Bleus. Ce faux suspense a pris fin jeudi, en milieu d'après-midi. Vingt-quatre heures exactement après l'officialisation de son contrat avec la franchise de MLS, Thierry Henry a annoncé qu'il mettait un terme à sa carrière internationale. "C'était mon dernier match avec l'équipe de France contre l'Afrique du Sud", a annoncé Henry à l'agence américaine Associated Press, quelques heures avant de tenir sa première conférence de presse aux Etats-Unis. L'ancienne star d'Arsenal avait pris sa décision avant de s'envoler pour l'Afrique du Sud, mais "ce n'est pas le genre de choses qui s'annonce avant une Coupe du monde", a-t-il justifié. Henry a également expliqué qu'il souhaitait se consacrer à 100% à son nouveau club.

Débutée le 11 octobre 1997 contre l'Afrique du Sud (2-1), la carrière de "Titi" se sera également refermée contre la nation arc-en-ciel, le 22 juin dernier, en entrant à la 55e minute du dernier match des Bleus dans la Coupe du monde (1-2). Entre temps, une immense carrière de 123 sélections et 51 buts. Henry a gagné la Coupe du monde (1998), l'Euro (2000), la Coupe des confédérations (2003) et le titre de meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France, obtenu à l'automne 2007 lors d'un doublé contre la Lituanie (2-0), dix longueurs devant Michel Platini. Il est aussi le seul joueur français à avoir participé à quatre phases finales de Coupe du monde, pour 17 matches joués, comme Fabien Barthez.

"J'aurai toujours des frissons"

Football
Henry à New York
14/07/2010 À 12:09

Dernier représentant de l'équipe championne du monde 1998*, Henry aura connu une dernière saison bien compliquée avec l'équipe de France, entre sa passe décisive de la main contre l'Irlande en novembre 2009, un statut de remplaçant difficile à admettre et son absence dans la crise du bus qui a secoué les Bleus à Knysna. : "J'aurais pu être le grand frère, mais je ne l'étais plus, a-t-il expliqué à Canal+ à son retour en France. Je me suis senti écarté. Peu importe qui ou quoi, on ne me parlait plus comme avant. Avant, j'étais sur le devant de la scène, vous m'avez vu à maintes et maintes reprises. Mais quand tu n'as plus de crédibilité dans un groupe, ça devient difficile. Je me suis senti écarté et la fierté d'un homme en prend un coup."

Il avait ajouté un commentaire en forme de dernier mot qui ne laissait guère de doute quant à la suite : "Que les gens n'arrêtent pas de supporter l'équipe de France. Cela a toujours été un plaisir et un honneur de porter ce maillot. A chaque fois! J'ai toujours eu les frissons avec le maillot frappé du coq, toujours toujours. J'aurai toujours les frissons en entendant La Marseillaise, à regarder d'anciens partenaires. Que les gens n'arrêtent pas de supporter l'équipe de France, c'est trop beau."

* Patrick Vieira, David Trezeguet et Robert Pires n'ont pas annoncé la fin de leur carrière, mais le premier n'a plus été convoqué depuis juin 2009, le second depuis avril 2008 et le troisième, actuellement sans club, depuis octobre 2004.

Crédit: Imago

Coupe du monde
Main d'Henry, l'histoire sans fin
07/06/2010 À 15:22
Coupe du monde
"T’as qu’à la faire ton équipe de merde" : Anelka donne sa version de Knysna 2010
05/08/2020 À 10:28