AFP

Zidane en remet une couche

Zidane en remet une couche
Par Eurosport

Le 14/06/2010 à 00:40Mis à jour Le 14/06/2010 à 09:27

Zinedine Zidane n'avait pas encore donné son avis sur la performance des Bleus face à l'Uruguay. L'ancien capitaine des Bleus l'a fait dimanche soir. Et s'il n'est pas tendre, c'est surtout avec Raymond Domenech. Selon lui, la France a un sélectionneur, mais pas un entraîneur.

Interrogé dimanche soir sur Canal plus, Zinédine Zidane s'est montré sévère sur la prestation tricolore face à la Céleste. "Il n'y a pas eu de jeu d'équipe", a estimé l'ancien Ballon d'or, pas franchement emballé parce ce qu'il a vu vendredi soir.

A propos du manque d'identité des Bleus, Zidane semble avoir trouvé le responsable. Sans surprise, il est sur le banc et s'appelle Raymond Domenech. "C'est aussi un problème lié au sélectionneur. Il faut aussi se dire les choses. C'est-à-dire que ce n'est pas un entraîneur, je pense qu'il a fait une sélection, il a sélectionné des joueurs et à un moment donné il faut que cette équipe arrive à jouer ensemble. C'est lui le sélectionneur, c'est lui qui commande", a déclaré l'ancien meneur de jeu.

"Mettre son ego de côté"

Zidane n'a pas eu l'impression de voir une équipe sur le terrain. "Il n'y a pas eu de jeu d'équipe, à chaque fois qu'il y a eu des actions, c'étaient des actions individuelles... Chacun a essayé de faire la différence tout seul. Or on sait très bien que dans des matches comme celui-là, c'est le collectif qui doit ressortir. Il faut mettre son ego de côté et jouer pour le collectif, c'est ce qu'on n'a pas vu durant ce match", a poursuivi Zizou.

Mais pour lui, c'est désormais aux joueurs de prendre les choses en main, comme le groupe avait su le faire en 2006: "Je pense que ce sont les joueurs qui doivent se prendre en main à un moment donné, c'est les joueurs ensemble qui doivent se bouger et se parler pour savoir comment il faut faire pour changer la donne. A eux d'apporter justement quelque chose de supplémentaire".

Un avis partagé par Willy Sagnol, ancien partenaire de Zidane en équipe de France. Toujours sur Canal plus, l'ancien joueur du Bayern Muncih a jugé qu'il était trop tard pour que Domenech impose sa patte sur cette équipe. "On a eu quatre ans pour ça. Maintenant, ce qu'il faut pour s'en sortir, ce sont des leaders. Ensuite, il faut que ces leaders tirent tous dans le même sens", a-t-il confié. Un avis pertinent et intéressant. Mais d'ici à ce que quelqu'un lui assène depuis l'Afrique du Sud un "Ferme ta gueule" (1)"...

(1) En 2006, lors de la Coupe du monde, Willy Sagnol, lassé des critiques sur l'équipe de France, avait lâché cette phrase au cours d'une conférence de presse, en s'adressant tout à la fois aux journalistes et à certains anciens membres de l'équipe de France.

0
0