AFP

Rétro 1958 : Le Brésil décroche sa première étoile

Rétro 1958 : Le Brésil décroche sa première étoile

Le 30/04/2010 à 00:20Mis à jour Le 29/05/2014 à 10:56

En attendant le coup d'envoi de la Coupe du monde, retrouvez les grands moments des précédentes éditions. Aujourd'hui, le premier Mondial remporté par le Brésil et la naissance d'une star, Pelé. Avec 13 buts, Just Fontaine (France) casse la baraque et entre dans la jeune histoire de la compétition.

Le bilan

  • Lieu : Suède
  • Participants : 16
  • Champion : Brésil
  • Matches : 26
  • Buts marqués : 126 (3,6 par match)
  • Meilleur buteur : Just Fontaine (FRA) 13 buts
  • Affluence : 868 000 (24 800 par match)
Lev Yachine prive Kevan du ballon, URSS - Angleterre, Coupe du monde 1958

Lev Yachine prive Kevan du ballon, URSS - Angleterre, Coupe du monde 1958Imago

La finale : Brésil - Suède (5-2)

  • Buts : Vava (9e, 32e), Pelé (55e, 90e), Zagallo (68e) pour le Brésil, Liedholm (4e), Simonsson (80e) pour la Suède
  • BRESIL : Gilmar - Djalma Santos, Bellini (Cap.), Orlando, Nilton Santos - Zito, Didi - Garrincha, Vava, Pelé, Zagallo. (Entraîneur. : Vicente Feola)
  • SUEDE : Svensson - Bergmark, Gustavsson, Axbom - Börjesson, Parling - Hamrin, Gren, Simonsson, Liedholm (Cap.), Skoglund. (Entraîneur : George Raynor)

Huit ans après la tragédie nationale du Maracana, le Brésil atteint les sommets. Emmenée par une triplette Didi, Vava, Pelé (âgé de 17 ans), la sélection auriverde remporte la sixième Coupe du monde de l'histoire. Après avoir balayé la France en demie (5-2), les Brésiliens se présentent face à l'organisateur du Mondial. Les hommes de Vicente Feola sont favoris de cette finale. Comme ils l'étaient il y a huit ans lors du dernier match du tour final de leur Coupe du monde. Cette fois, le Brésil ne passe pas à côté. Après avoir concédé l'ouverture du score par Liedholm (4e), les futurs champions du monde mettent le pied sur le champignon et, grâce à un doublé de Vava (9e, 32e), passent devant. Zagallo et le jeune Pelé feront le break définitif. Auteur de deux buts en finale, la perle noire entre dans l'histoire. Avant de l'incarner.

La star : Just Fontaine (France)

L'attaquant français Just Fontaine est le joueur de cette Coupe du monde. Troisième de la compétition avec l'équipe de France, "Justo" réussit un exploit qui est toujours inégalé et qui ne le sera certainement jamais. En six rencontres, le Rémois marque à 13 reprises. Un quadruplé face à la RFA, un triplé face au Paraguay, deux doublés face à la Yougoslavie et l'Irlande du Nord et deux autres buts face à l'Ecosse et au Brésil, le Français a été au four et au moulin. Et dire que l'homme avait été opéré du ménisque au milieu de la saison 1957/1958. Malheureusement pour Just Fontaine, cette Coupe du monde réussie n'aura pas de suite. A 27 ans, la jambe brisée, l'homme aux 13 buts devra mettre un terme à sa carrière.

1958 Just Fontaine France Coupe du monde

1958 Just Fontaine France Coupe du mondeAFP

Le but : Helmut Rahn (Allemagne)

Comme en 1954, la République Fédérale d'Allemagne élimine la Yougoslavie en quarts de finale. Et comme quatre ans plus tôt, les Allemands peuvent compter sur Helmut Rahn. Buteur décisif lors de la finale de la Coupe du monde 1954, l'attaquant est toujours aussi utile. C'est lui qui élimine la Yougoslavie d'un but superbe (1-0). Un débordement côté droit qui se termine par une frappe tendue dans un angle ultra-fermé. Krivokuca a beau plonger, le mal est fait et les Allemands sont en route vers les demies. Malgré un passage par la case prison pour conduite en état d'ivresse, le talent d'Helmut Rahn est intact.

Herbert Erhardt, défenseur de l'Allemagne empêche l'attaquant suédois Agne Simonsson de marquer un but lors de la Coupe du monde 1958

Herbert Erhardt, défenseur de l'Allemagne empêche l'attaquant suédois Agne Simonsson de marquer un but lors de la Coupe du monde 1958Imago

Le saviez-vous ?

  • Au premier tour, l'Angleterre et le Brésil s'affrontent et se quittent sur un score nul et vierge. Ce 0-0 est aussi le premier de l'histoire de la Coupe du monde.
  • Mario Zagallo remporte sa première Coupe du monde en 1958. La première d'une longue série puisque le Brésilien s'imposera en 1962 une nouvelle fois en tant que joueur. Il sera titré deux nouvelles fois en tant que sélectionneur et sélectionneur adjoint en 1970 et 1994.
  • A l'occasion de cette sixième Coupe du monde de l'histoire, le Royaume-Uni qualifie ses quatre représentants : l'Angleterre, l'Ecosse, l'Irlande du Nord et le Pays de Galles. Les quatre entités insulaires connaitront des fortunes diverses puisque seuls le Pays de Galles et l'Irlande du Nord passeront le premier tour mais tomberont en quarts face au Brésil et à la France.
  • En remportant la Coupe du monde 1958 en Suède, le Brésil est devenu la première équipe nationale à remporter le titre suprême hors de son continent d'origine. Et est longtemps resté la seule. En effet, les Auriverde ont remporté une autre Coupe du monde en 2002, cette fois au Japon. L'Argentine, l'Uruguay, l'Italie, l'Allemagne, l'Angleterre et la France se sont imposés sur leur propre continent. Depuis, l'Espagne les a imités en s'imposant en 2010 en Afrique du Sud.
Wilbur Cush et l'Irlande du Nord éliminent l'Italie en qualifciations. La Squadra manque la phase finale de la Coupe du monde 1958.

Wilbur Cush et l'Irlande du Nord éliminent l'Italie en qualifciations. La Squadra manque la phase finale de la Coupe du monde 1958.Imago

Le chiffre : 17 ans et 235 jours

Il n'avait pas encore 18 ans... et pourtant, Edson Arantes do Nascimento entre dans l'histoire de la Coupe du monde. Déjà. Entouré de joueurs d'exception, Garrincha notamment, le jeune Pelé remporte la Coupe du monde à 17 ans et 235 jours. Le joueur de Santos devient le plus jeune champion du monde en progressant au fur et à mesure des tours. Discret avant la compétition et au premier tour, Pelé monte en puissance. Deux doublés en demi-finale et en finale le font entrer dans l'histoire du football mondial. Et c'est en larmes que ce fils d'un modeste footballeur reçoit la Coupe Jules-Rimet.

Les Bleus : Troisièmes du Mondial

Ça y est, la France est sortie de l'ombre. Vingt-huit ans après la première Coupe du monde de l'histoire, les Bleus et une génération dorée, composée en partie des joueurs issus du Stade de Reims, réussissent un Mondial de toute beauté. Emmenée par les Kopa, Piantoni, Jonquet et évidemment Fontaine, la France fait son chemin. Vainqueurs du Paraguay (7-3), de l'Ecosse (2-1) et battue par la Yougoslavie (3-2) au premier tour, les Tricolores passent en quarts de finale où ils éliminent l'Irlande du Nord (4-0) sans coup férir. La demi-finale face au Brésil et la blessure de Jonquet (alors que les remplacements n'existent pas encore) mettent les Bleus au supplice. Le Brésil passe (5-2). La France terminera tout de même troisième après une victoire remplie de symboles face à la RFA (6-3).

L'équipe-type

Coupe du monde 1958 infographie

0
0