AFP

Défenseur le plus complet d'Europe, Perrin s'est imposé à Deschamps

Défenseur le plus complet d'Europe, Perrin s'est imposé à Deschamps

Le 22/05/2014 à 23:20Mis à jour Le 23/05/2014 à 15:32

En tête dans plusieurs catégories de statistiques en France et en Europe, Loïc Perrin s'est imposé comme le défenseur le plus complet des cinq grands championnats. Des performances qui n'ont pas échappé à Didier Deschamps.

Les statistiques sont formelles, Didier Deschamps ne pouvait décemment pas se passer de Loïc Perrin. Du statut de bon joueur de Ligue 1 en début d'année, le capitaine des Verts est passé à celui de référence à son poste jusqu'à s'immiscer à la dernière minute dans la liste élargie des Bleus pour le Mondial. Il s'est imposé comme une référence en Ligue 1, dont il figure dans l'équipe type élue par ses pairs, et en Europe où les statistiques le couronnent comme le défenseur le plus complet des cinq grands championnats. Zoom sur le nouvel arrivé chez les Bleus.

  • . En Europe, c'est la référence

A l'issue de l'exercice 2013-14, on y retrouve sans trop de surprise ceux qui ont marqué l'année : Lionel Messi, Cristiano Ronaldo, Luiz Suarez, Steven Gerrard. Mais aussi des membres de l'équipe de France : Paul Pogba et Mathieu Debuchy. Parmi ce onze, la Ligue 1 ne place qu'un représentant. Ni Zlatan Ibrahimovic, ni Thiago Silva, ni James Rodriguez mais Loïc Perrin. S'il ne possède pas le pedigree de ceux qui l'accompagne dans ce onze idéal, le Stéphanois est le mieux noté des défenseurs centraux européens. Seul Martin Skrtel (Liverpool) a effectué plus de dégagements (410) que lui (364) cette saison. Dans les airs, il est en revanche le maître absolu (250).

Loic Perrin

Loic Perrin Imago

Lors des cinq premiers mois de la saison, aucun défenseur en Europe n'était plus efficace dans les duels que le Stéphanois. Pourtant, il n'a ni la détente ou l'envergure d'un Alex, ni le physique dissuasif d'un Vincent Kompany. Il n'empêche qu'il a remporté depuis le mois d'août 74% de ses duels. Aucun joueur français n'a fait mieux cette année. En Ligue 1, il domine un autre classement. Celui des buteurs de la tête (5). Efficace et décisif dans les deux surfaces.  

L'avis de Loïc Perrin : "A ce poste-là, il faut être stratégique et beaucoup réfléchir.  Je ne peux pas me comparer à Zouma ou Bayal, mes coéquipiers, qui ont des physiques énormes. Je compense avec le reste. J'essaie d'être plus intelligent que l'attaquant adverse mais ça ne marche pas toujours."

  • . En Bleus, il devance tout le monde

Les statistiques regroupées par Opta et Goal.com, divisées en quatre critères (pourcentage de passes réussies, pourcentage de duels gagnés, pourcentage de duels aériens gagnés, ballons récupérés et dégagements), désignent encore Perrin comme le défenseur le plus complet parmi ceux de l'équipe de France. S'il n'est qu'un recours à un éventuel pépin physique de Laurent Koscielny, Eliaquim Mangala, Raphaël Varane et Mamadou Sakho, il devance tout ce beau monde dans les duels gagnés (74% contre 65,6 pour le deuxième, Varane) et le nombre de dégagements par match (10,8 contre 7,6 pour le deuxième, Sakho). L'écart est, qui plus est, significatif avec la concurrence.

L'avis de Loïc Perrin : "Être réserviste, c'est normal. C'est dans l'ordre des choses. Je suis nouveau en équipe de France, je ne peux prétendre à rien du tout."

  • . Une polyvalence rare

A Saint-Etienne, Loïc Perrin n'a jamais joué gardien de but ni avant-centre. Pour le reste, il a tout essayé. Du milieu défensif (et parfois offensif sur un côté) à l'arrière latéral (droit et même gauche) avant de se fixer dans l'axe de la défense. Dans l'esprit de Deschamps, il peut dépanner dans l'axe (à gauche et à droite) mais aussi au poste de latéral droit. Une polyvalence rare qui a rendu un sacré service au sélectionneur qui ne pouvait constituer une liste de onze réservistes. Loïc Perrin s'est chargé de jouer les hommes orchestres.

L'avis de Loïc Perrin : "Avoir joué au milieu de terrain, ça m'aide dans la relance. Dans l'entrejeu, il y a beaucoup de monde, on doit vite prendre des décisions. Si le sélectionneur fait appel à moi en arrière droit, je serais fou de ne pas accepter. Bien sûr, je n'ai plus joué à ce poste depuis longtemps mais je ne refuserais pour rien au monde."

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0