Getty Images

Coupe du monde : La Suède en quart après son succès contre la Suisse (1-0)

La Suède, 24 ans après

Le 03/07/2018 à 17:54Mis à jour Le 03/07/2018 à 18:38

COUPE DU MONDE - La Suède disputera son premier quart de finale depuis 1994. Ce sera contre la Colombie ou l'Angleterre. Pour y parvenir, les hommes de Janne Andersson ont battu la Suisse, mardi, à Saint-Pétersbourg (1-0). La rencontre fut longtemps indécise. Avant qu'Emil Forsberg ne donne la victoire aux siens en deuxième période.

La Suède attendait cela depuis 1994. Elle a fini de patienter. Vainqueurs de la Suisse (1-0) mardi à Saint-Pétersbourg, les Suédois disputeront leur premier quart de finale de Coupe du monde depuis 1994. Un but plein de réussite d'Emil Forsberg au cœur de la seconde période a fait le bonheur des hommes de Janne Andersson. Et le malheur d'une Nati encore stoppée en huitième de finale, comme en 2014. C'est bien la Suède qui poursuit sa route. Et elle fera face à l'Angleterre ou la Colombie, samedi à Samara, pour une place dans le dernier carré.

Ce duel s'annonçait serré et il l'a été. Il s'est joué sur un détail. Un pied mal placé. Celui du malheureux Manuel Akandji. Le défenseur suisse a dévié dans ses propres filets une frappe d'Emil Forsberg, bien servi par le Toulousain Ola Toivonen. Sans cette déviation, Yann Sommer aurait certainement été sur la trajectoire du ballon. Pris à contrepied, il est resté impuissant (1-0, 66e). A l'image d'une Nati qui ne pourra nourrir que des regrets après cet échec.

Une fin de match animée

La Suisse est restée trop neutre. Elle a longtemps donné l'impression de se contenter du minimum. Il y a eu un centre-tir dangereux de Xherdan Shaqiri (14e) et une frappe trop enlevée de Blerim Dzemaili (14e), elle n'a jamais affiché cet esprit de conquête indispensable à ce stade de l'épreuve. La Nati a réagi après le but suédois et les entrées de Breel Embolo et d'Haris Seferovic (73e). Mais en vain. Shaqiri a vu la cadre se dérober (71e), Forsberg a sauvé sur sa ligne une tête d'Embolo (80e), Olsen s'est interposé sur une reprise de Seferovic (90e+2). Et la Suisse a fini par s'incliner.

Ce n'est pas illogique. Entre deux équipes qui préfèrent abandonner le ballon à l'adversaire, la Suède s'est montrée plus entreprenante à défaut d'être précise (8e, 9e, 29e, 40e, 41e, 49e). Elle aurait pu s'imposer plus largement au bout d'un contre dans le temps additionnel. Mais, après avoir initialement accordé un penalty pour une faute en position de dernier défenseur de Michael Lang, expulsé, sur Martin Olsson, Damir Skomina a consulté la VAR pour finalement donner un coup franc aux Suédois (90e+2). Toivonen a buté sur Sommer. Mais cela n'a pas empêché la Suède de prendre son quart.

0
0