Getty Images

Coupe du monde - Mbappé : "Si je les ai offensés, je m'en excuse mais, moi, je suis en finale"

Mbappé : "Si je les ai offensés, je m'en excuse mais, moi, je suis en finale"

Le 11/07/2018 à 11:43Mis à jour Le 11/07/2018 à 11:50

COUPE DU MONDE - Si la France s'est qualifiée à la régulière pour la finale mardi soir (1-0), Kylian Mbappé a lui vécu une fin de match animée. Très critiqué par les joueurs belges, l'ailier des Bleus a totalement assumé son gain de temps.

Cela aurait pu être un geste tout à fait anodin tant il est courant sur les terrains. Mais, en demi-finale de Coupe du monde, au sein d'un match très correct et venant d'un petit prodige à l'image de gendre idéal, ce geste-là a agacé, un peu.

A la 93e minute de ce France - Belgique (1-0), Kylian Mbappé a donc empêché les Diables Rouges de jouer rapidement un contre, de manière illicite, il s'est fait chahuter par ces derniers et a récolté un carton jaune logique pour anti-jeu. Une issue évidente pour un geste totalement assumé par le principal intéressé.

" Ce n'est pas le moment le plus agréable, mais..."

Interrogé après la rencontre sur son manque de fair-play, Mbappé a adressé ce message aux Belges : "Ils peuvent penser ce qu'ils veulent, si je les ai offensés, je m'en excuse. Mais moi je suis en finale, voilà c'est tout."

Et le joueur de 19 ans d'évoquer la notion de vice (ou de triche, c'est selon) dans ces moments cruciaux en football : "C’est compliqué, mais t’es obligé de donner tout ce qu’il te reste. On défend. (...) Il faut garder le score. Ce n’est pas le moment le plus agréable mais ça en vaut la peine."

Si Mbappé a refusé, sur le terrain, le fair-play dans ce contexte de demi-finale, il a bien sûr reconnu la qualité de la Belgique après coup, "une superbe équipe, bien réglée, complète". Et l'ex-Monégasque de poursuivre : "Ils sont forts dans tous les domaines, ont des grands joueurs partout. C'était vraiment une partie compliquée." Une difficulté qui légitimait visiblement tous les moyens.

Vidéo - "La Belgique était meilleure que la France, le cœur l’a emporté sur le talent"

01:24
0
0