Getty Images

France - Australie : Pogba, le juste milieu

Pogba, le juste milieu

Le 17/06/2018 à 11:08

COUPE DU MONDE 2018 - Il en fait parfois trop. D'autres fois, pas assez. Samedi face à l'Australie (2-1), Paul Pogba s'est rapproché du milieu de terrain qu'on aimerait continuellement voir sous le maillot bleu. Son but a récompensé ses efforts et un match accompli.

Il faut savoir une chose : Paul Pogba ne parle jamais après les matches. Enfin, ne parle plus depuis belle lurette… Le milieu de terrain s'esquive toujours en zone mixte, le plus éloigné possible de la barrière séparant journalistes et joueurs. Et puis, samedi, il a fait une entorse à son propre règlement en se penchant sur les micros qui attendaient sa réaction de buteur du jour. Auteur de sa 10e réalisation en sélection, le jour de sa 55e cape, le Mancunien a retiré une belle épine du pied de l'équipe de France.

Cette réalisation, Pogba l'a inscrite à l’arraché. Un peu le thème de la journée pour les Bleus, qui ne se sont pas baladés face à l'Australie (2-1). Ce but, c'est donc et avant tout un grand "ouf" de soulagement. D'ailleurs, l'intéressé, qui portait de seyantes lunettes cerclées, n'a pas oublié de le partager avec les copains. "Ce n'est pas mon but, c'est le but de l'équipe de France", a-t-il lancé, magnanime.

Vidéo - "Pas un match référence pour Pogba mais l'idéal pour lancer son Mondial"

00:46

Paul Pogba n'a pas signé le meilleur match de sa carrière en équipe de France, samedi à Kazan. Mais le milieu de terrain a réussi une performance dans le ton. Aligné à gauche du milieu à trois concocté par Didier Deschamps, avec l'infatigable N'Golo Kanté en position de sentinelle, et Corentin Tolisso, à droite, il a longtemps été le seul, par ses passes et ses variations, à apporter quelque chose de bénéfique dans la construction. Alors oui, ce ne fut pas parfait. Loin de là. Mais Paul Pogba ne s'est pas perdu dans les fioritures qui polluent trop souvent son jeu et celui de ses équipes.

" Dès fois, c'est comme ça que tu gagnes"

Il n'est pas anodin que Pogba soit le passeur "décisif" sur le penalty transformé par Antoine Griezmann et qu'il ait été récompensé par le but de la victoire, après un relais avec Olivier Giroud. "En contre-attaque, c'est là qu'on a été dangereux, a-t-il analysé dans le couloir de la Kazan Arena. Les deux buts, ça a vraiment été de la récupération et on se lance vers l'avant. Dès fois, c'est comme ça que tu gagnes les matches..."

Didier Deschamps, qui le couve depuis ses débuts en sélection, a apprécié ce qu'il a vu, samedi après-midi. Ce Pogba-là a donné le ballon quand il le fallait, n'en a (quasiment) jamais rajouté et ce n'est pas de son côté que les Bleus ont eu le plus de soucis défensifs… "Paul a le potentiel, il a tout. Quand il se met dans les meilleures dispositions... Là, il est dans un registre qui lui convient bien, il a la liberté de se projeter, évidemment un rôle défensif aussi. Dans ce milieu à trois, il est plus à l'aise que dans un milieu à deux, forcément", a-t-il analysé. Didier Deschamps a raison : Paul Pogba se sent mieux dans cette configuration. Mais il n'avait pas toujours été aussi juste que ce samedi. Une chose est sûre : s'il continue sur cette lancée, on devrait le revoir quelques fois en zone mixte.

Vidéo - "Griezmann élu joueur du match, c'est un sketch"

00:35
0
0