Olivier Giroud s'en est sans doute fait une raison. Sa carrière en équipe de France ne fera jamais l'unanimité. Les premiers sifflets sont nés d'une incompréhension avant l'Euro 2016 puisqu'il a d'abord été désigné responsable de l'absence de Karim Benzema. Son tournoi réussi n'a rien changé. C'est ensuite son statut précaire en club qui a déclenché la fureur de ses plus fervents opposants. Désormais installé à Chelsea, il lui est aujourd'hui reproché de barrer l'axe à Kylian Mbappé. Sa réaction est toujours la même : il marque. Encore et toujours.
Dix buts lors de ses dix dernières sorties, un total de 31 réalisations qui le désigne, en compagnie de Zinedine Zidane, comme le quatrième meilleur buteur de l'histoire des Bleus. Une statistique qui ne doit pas être prise au pied de la lettre. Giroud n'est pas Zizou et la multiplication des matches amicaux face à des adversaires dociles facilite son entrée au panthéon. Mais il serait injuste de minimiser ses performances. Giroud a marqué en Coupe du monde, à l'Euro et face à l'Allemagne, l'Espagne, aux Pays-Bas, à la Colombie ou à l'Italie.

Olivier Giroud lors de France-Irlande

Crédit: Getty Images

Matches amicaux
Mendy-Sidibé, ailes redéployées
29/05/2018 À 05:47

"Pas le plus spectaculaire mais…"

Alors pourquoi Olivier Giroud ne bénéficie-t-il pas de l'immunité que devrait lui assurer sa carrière en Bleu ? Parce qu'une incompréhension majeure l'entoure. Les attentes du public, ou du moins la partie la plus hostile à son égard, le concernant sont loin de celles de Didier Deschamps. Pour ne pas dire opposées. Cette nouvelle équipe de France a un ADN fort : celle de la vitesse, de la justesse technique, celle des petits périmètres. Paul Pogba, Kylian Mbappé, Ousmane Dembélé, Antoine Griezmann et, désormais, Nabil Fekir l'incarnent à merveille. Ces Bleus sont des artistes à la technique fine.
Dans ce tableau, Olivier Giroud fait tâche. Mais c'est pour cette raison précise que Deschamps lui maintient sa confiance. Il ne faut pas s'attendre à ce qu'il soit dans le même registre que les flèches à ses côtés. Comme souvent, c'est Kylian Mbappé qui résume le mieux l'apport de Giroud : "Ce n'est pas le joueur le plus spectaculaire mais il est efficace. Il fait le sale boulot, défend pour l'équipe." Il n'est pas aussi virevoltant que Mbappé, pas aussi tranchant que Dembélé, pas aussi vif que Griezmann mais Giroud use, Giroud aide, Giroud marque. Il va au combat, ferraille et assure dans les airs. Un profil qu'aucun autre attaquant français ne partage dans la liste des 23. Alors certes, il n'est pas toujours dans le ton quand le jeu s'accélère, il a parfois du mal à se mettre au niveau technique de ces coéquipiers. Mais c'est le prix à payer.

Mbappé : "Giroud n'est pas le plus spectaculaire mais il est efficace"

Tant que la France domine, il est indiscutable

Le profil très offensif des latéraux, leur qualité de centres, sa complémentarité avec Griezmann, le profil de l'opposition en phase de poules avec des défenses denses et très basses : les arguments sont nombreux pour ne pas toucher à la place accordée à Giroud. Tant que la France aura la responsabilité du jeu, tant qu'elle sera sensée dominer son adversaire, il a sa place. Il l'a prouvé jusqu'ici. Malgré les critiques. Malgré les trop nombreuses incompréhensions.
Matches amicaux
Trois ans après, Fekir a enfin montré en sélection "le Nabil de Lyon"
28/05/2018 À 23:12
Matches amicaux
Les notes des Bleus : Fekir - Mbappé, artistes associés
28/05/2018 À 22:22