Pour l'Allemagne, l'heure de la revanche a déjà sonné. Eliminée il y a trois ans en Russie après une défaite surprise lors de la 3e journée de la phase de poules face à la Corée du Sud (0-2), la Mannschaft, dernière de son groupe lors de la Coupe du monde 2018 malgré son statut de tenant du titre, a envoyé un message. En battant facilement la Macédoine du Nord (4-0), l'Allemagne a été la première équipe européenne à se qualifier pour le Mondial 2022.
Au lendemain du sacre des Bleus, lauréats en 2018, lors de la Ligue des nations, l'Allemagne affiche déjà ses ambitions pour la prochaine Coupe du monde au Qatar : remporter une cinquième étoile et égaler le Brésil, le recordman de la compétition. "Cette qualification précoce va renforcer notre confiance en nous. Evidemment nous voulons maintenant être champions du monde", a lâché lundi soir Kai Havertz au micro de RTL Allemagne.
Coupe du monde
Sakho croit toujours en son destin avec les Bleus
HIER À 12:46
Nous sommes sur une bonne voie mais il reste du travail
Joueur clé du milieu de terrain du Bayern Munich, Leon Goretzka est un joueur ambitieux au quotidien. Mais préfère rester humble lorsque la question du prochain Mondial est évoquée. "Pour revenir au plus haut niveau mondial, nous avons encore un peu de pain sur la planche. Il y a beaucoup de choses que nous devons faire mieux. Nous avons les qualités, c'est indéniable, mais collectivement il faut qu'on continue à travailler et à suer tous ensemble. Nous sommes sur une bonne voie mais il reste du travail", a-t-il précisé.

Benzema, Pogba : qui est le meilleur joueur de la finale ? Et du tournoi ?

Pour sa cinquième rencontre en tant que sélectionneur, Hansi Flick n'a encore jamais connu la défaite et partagé les points avec son adversaire. Vainqueur de la Ligue des champions 2020 avec le Bayern Munich, moins d'un an après avoir succédé à Niko Kovac, le technicien allemand de 56 ans surfe sur une dynamique très positive. Son équipe aussi. En effet, la mayonnaise entre les jeunes pouces talentueux et les leaders a déjà pris.
Contre la Macédoine du Nord, Thomas Müller, écarté après le Mondial 2018 puis rappelé avant l'Euro cet été par Joachim Löw, le prédecesseur d'Hansi Flick, a été au coeur du jeu. Puis avec notamment Kai Havertz (22 ans), Karim Adeyemi (19 ans) ou Jamal Musiala (18 ans), la Mannschaft peut croire en un avenir radieux. Elle aura en tout cas exactement treize mois pour tenter de revenir au sommet mondial.

"Accorder le but de Mbappé, ce n’est pas dans l’esprit du jeu" : décryptage du tournant du match

Coupe du monde
"Ça n'a aucun sens" : Le président du Bayern s'oppose à la Coupe du monde tous les deux ans
21/10/2021 À 13:26
Coupe du monde
"Il s'est senti très incompris" : Marquinhos relativise les propos de Neymar sur son avenir
20/10/2021 À 08:08