Neymar, Vinicius Jr, Raphinha… Il est vrai que l'attaque brésilienne attire toutes les attentions. Pourtant, derrière, la Seleçao est loin d'être à sec. Illustration ce jeudi soir, où les attaquants serbes à l'image de Mitrovic, n'ont fait que buter sur une défense solide. Alors qu'ils n'auront jamais trouvé la solution face à un Marquinhos et un Thiago Silva, toujours aussi performants, les Serbes ont logiquement concédé une défaite (2-0), pour leur entrée dans cette Coupe du monde. Jolie preuve par le terrain.
"Nous sommes toujours heureux quand nous gagnons, 1-0, 2-0. Nous sommes heureux quand nous ne souffrons pas derrière. Je n'aime pas beaucoup parler, provoquer la controverse, mais leur entraîneur a dit: 'ils vont jouer avec quatre attaquants, mais y-a-t-il quelqu'un derrière?'. C'est un manque de respect, a lancé avec agacement, Thiago Silva à O Jogo. On ne demande à personne d'avoir peur de nous, mais un peu de respect... Si vous aviez étudié notre équipe, vous verriez que nous avons encaissé peu de buts, que nous ayons joué à trois ou à quatre en attaque".
Coupe du monde
Croatie - Brésil : à quelle heure et sur quelle chaîne regarder le match en direct ?
IL Y A 3 HEURES
Le joueur de Chelsea n'a donc pas apprécié que Dragan Stojkovic sous-estime la défense brésilienne, pourtant très expérimentée. "On a essayé de neutraliser leurs mouvements, ils n’ont pas eu de réelle occasion de marquer. J'espère que la prochaine fois, il pourra étudier un peu mieux notre équipe et avoir un peu plus de respect dans sa déclaration", a poursuivi le joueur de 38 ans.
Coupe du monde
Le Mondial vu d'Italie : Mbappé, ti amo
IL Y A 3 HEURES
Coupe du monde
Geste politique, Flick, Bayern Munich... Le vestiaire allemand miné par les tensions
IL Y A 3 HEURES