Il pourra enfin sécher ses larmes du 22 octobre dernier quand sa cuisse a lâché face à Chelsea et qu'il a vu ses rêves de Mondial s'envoler. A priori, Raphaël Varane devrait débuter samedi face au Danemark et gagner son pari. Sur le banc lors de l'entrée en lice des Bleus à la Coupe du monde face aux Australiens, il aurait pourtant pu démarré la rencontre : "Il aurait pu jouer le premier match, a fait savoir Didier Deschamps ce vendredi en conférence de presse. Mais par des discussions avec lui, on a pris cette décision."
Ibrahima Konaté et Dayot Upamecano ont formé une charnière très inexpérimentée face à des Australiens très dociles. L'opposition sera beaucoup plus coriace, a priori, face aux Danois, tombeurs des Bleus en juin et en septembre. Le retour du taulier est donc espéré même si le sélectionneur a conservé le mystère : "Ce n'est pas la séance d'hier qui a changé grand-chose mais il a bien digéré l'opposition de deux fois 30 minutes mercredi. Il était apte mardi, il sera un peu plus apte pour le deuxième match. Après, ce sont des choix liés à l'expérience. Lui, il l'a. Le plus important, c'est qu'il se sente prêt dans son corps et dans sa tête. Je sais qu'il l'est."
Coupe du monde
Zidane, fraternité et 27 secondes : Le top des grands moments de France - Angleterre
IL Y A UNE HEURE

Sûreté dans les duels, relance à la Pogba : la note de 7 d'Upamecano débriefée

Il amène sa sérénité, son calme, son expérience
A priori, Varane devrait donc débuter pour le match le plus relevé de ce premier tour et ce n'est pas du luxe pour un onze qui, en l'espace de quelques semaines, a perdu trois leaders : Paul Pogba, N'Golo Kanté et Karim Benzema. Les Bleus ont besoin d'expérience et Deschamps de relais. Le vice-capitaine en est un, précieux. "Dans le groupe il amène sa sérénité, son calme, son expérience, a témoigné Hugo Lloris en conférence de presse. C'est une force tranquille. C'est un leader, ça fait des années qu'il est présent. Il a un rôle très important au sein des Bleus."
Il faut se souvenir de son rôle central dans la campagne russe, de ses matches incroyables en quart, face à l'Uruguay, et surtout en demi-finale face à la Belgique. Son excellent début de saison à Manchester United a gommé les inquiétudes nées d'une saison 2021/2022 très moyenne. "Quand il y a des matchs importants comme demain, on a besoin de toutes nos forces, a ajouté le capitaine des Bleus. Il est là, serein et prêt à aider l'équipe. C'est une bonne chose de l'avoir avec cet état d'esprit. On le sent prêt à se battre avec cette équipe." Et les Bleus sont impatients de l'accueillir dans l'équipe.
Coupe du monde
"Je t'aime" : Mbappé – Giroud, la bromance de circonstance
IL Y A 2 HEURES
Coupe du monde
Le plus gros danger pour les Bleus ? "Walker, la kryptonite Mbappé"
IL Y A 6 HEURES