Est-il maudit ? C'est sans doute la question qui a traversé Neymar ce jeudi après être sorti touché à la cheville face à la Serbie (2-0). Après un contact avec Nikola Milenkovic à la 78e, le Brésilien est resté quelques minutes au sol avant d'être remplacé par Antony deux minutes plus tard. Mais c'est surtout sur le banc que la crainte d'une blessure grave est apparue. Retourné auprès de ses coéquipiers, les yeux rougis, il a vu le staff médical brésilien s'affairer sur sa cheville droite tout en se cachant sous son maillot, comme pour masquer des pleurs.
Après la rencontre, la star du Paris Saint-Germain est immédiatement rentrée au vestiaire sans fêter la victoire avec ses coéquipiers, en boîtant et avec la cheville gonflée. Rodrigo Lasmar, membre du staff médical de la Seleçao, a confirmé que le joueur souffrait d'une entorse. "On n'a pas encore eu le temps de faire un bilan plus complet, mais la cheville a déjà un peu gonflé, a-t-il ajouté auprès d'Itatiaia. C'est important d'attendre les 24 premières heures. On va voir comment la cheville va réagir. Maintenant, c'est juste une question de calme et un peu de patience." "Nous devons attendre entre 24 et 48 heures pour avoir une autre évaluation", a-t-il completé.
Coupe du monde
Chez les Bleus, l'atmosphère serait plus légère depuis le départ de Benzema
IL Y A 3 HEURES
Face à l'inquiétude des médias brésiliens, Tite a tenu un discours très clair : "Vous pouvez être sûr que Neymar va rejouer dans cette Coupe du monde, j'en ai la certitude absolue".

L'Argentine peut-elle se relever ?

Coupe du monde
Funes Mori, l'Argentin qui rêve d'enterrer l'Albiceleste
IL Y A 13 HEURES
Coupe du monde
Maguire taille patron, ennui profond : les tops et flops d'Angleterre - Etats-Unis
IL Y A 14 HEURES