"Pour l'instant, il ne m'a toujours pas demandé pardon, ce n'est surtout pas à moi de lui demander. Au plus, c'est à sa soeur que je dois des excuses, mais je jure qu'avant que tout ce bazar n'arrive, je ne savais même pas que Zidane avait une soeur", explique Materazzi. "Je vous arrête tout de suite. Je ne l'ai pas provoqué : j'ai répondu, verbalement, à une provocation, se défend-t-il également. On a été deux à parler, ce n'est pas moi qui ait commencé. Moi, je l'ai retenu par le maillot, mais dire sur un ton méprisant 'si tu le veux, je te le donnerai après mon maillot', ce n'est pas une provocation selon vous ?"
"Je lui ai répondu que je préfèrerais sa soeur, c'est vrai. J'ai atteint sa soeur et ce n'est pas une chose sympathique, je le reconnais. Mais heureusement, il y a eu des dizaines de joueurs qui ont confirmé depuis qu'il se dit des choses bien pires sur le terrain". Suspendu deux matches pour ses provocations à l'égard du N.10 français, le joueur de l'Inter Milan ne pourra pas participer au match France-Italie, mercredi au Stade de France, en qualifications de l'Euro 2008.
Euro 2020
Il est partout, peut-être "un peu trop" : Mbappé réussit-il son début d’Euro ?
IL Y A UNE HEURE
"Je préfèrerais ta soeur"
Zidane s'était de son côté excusé peu après la finale pour son geste "auprès des enfants", ajoutant que son coup de tête n'était "pas pardonnable". Pour Materazzi, en revanche, il n'avait eu aucun mot d'apaisement: "Je ne peux pas regretter mon geste car cela voudrait dire qu'il avait raison de dire tout cela". Suspendu trois matches, Zidane a vu sa peine convertie en trois journées à la disposition de la Fifa en raison de l'arrêt de sa carrière. "Tout ce que je sais, c'est que j'ai reçu un coup de tête et deux matches de suspension, poursuit Materazzi. Et je jure que j'aurais fait non pas trois journées, mais trois mois ou même trois ans de travaux d'intérêt général pour pouvoir être sur le terrain à Saint-Denis mercredi soir. Mais, moi, je compte sûrement moins que Zidane".
Suspendu, le joueur de l'Inter Milan ne pourra ainsi pas participer au match France-Italie, mercredi au Stade de France, en qualifications de l'Euro 2008. "On fait la paix après une guerre terrible et nous ne pourrions pas la faire, moi et Zidane ?, conclut Materazzi. Une paix entre hommes, sans tant d'attention médiatique, sûrement, oui. Pour cela, la porte de ma maison sera toujours ouverte. Et Zidane, s'il le veut, il sait comment trouver mon adresse".
Euro 2020
Les Bleus ne rigolent plus, Deschamps resserre le jeu
IL Y A UNE HEURE
Euro 2020
Les Bleus ont perdu leur 12e homme : Dembélé, c’est plus pénalisant qu’il n’y paraît
IL Y A UNE HEURE