23h18. C'est la fin de ce live sur Eurosport.fr. Après une journée riche en émotion(s), vous pouvez continuer à suivre les dernières informations concernant la Super Ligue sur notre site en cette fin de soirée et dès demain matin. Merci de nous avoir suivi !
23h05 : Pour rappel, Floretino Pérez, le président du Real Madrid, va sortir du silence ce lundi soir dans la célèbre émission espagnole El Chinguirito. Ses propos seront évidemment à retrouver sur Eurosport.fr.
23h : Malgré la colère des autres clubs, la Juventus Turin, l'Inter Milan et l'AC Milan ont annoncé ce lundi, lors d'une réunion à la Ligue italienne, leur souhait de poursuivre en Serie A malgré leur prochaine participation en Super Ligue. Mais pas certain que leurs adversaires soient du même avis.
Ligue 1
Galtier prévient : "J’ai la possibilité de changer certaines choses… et je vais le faire"
IL Y A 6 HEURES
22h33 : Anas Laghari, le secrétaire général de la Super Ligue, a annoncé au Parisien la date de commencement de la nouvelle compétition. "Elle pourrait commencer dans cinq mois", soit en septembre prochain. "On veut créer une compétition que tout le monde a envie de voir, qui fait rêver les gens, les jeunes pour renouveler un football entré dans la folie des transferts et de l’argent", a-t-il également confié.
22h05 : Quelles options pour la suite de la C1 en cas d'exclusion de trois (Manchester City, le Real Madrid et Chelsea) des quatre clubs engagés ? Selon Bild, l'un des scénarios possible est la victoire finale du PSG. Mais elle est peu probable vu la perte de droits tv qu'elle pourrait induire. L'autre scénario ? Le Bayern Munich, Dortmund et Porto reviennent dans la compétition après avoir été éliminés au tour précédent.
21h45 : Comme de nombreux autres clubs européens, le FC Séville s'est lui aussi opposé à la Super Ligue.
21h14 : C'est une énorme colère qui provient de l'Italie. Très remonté, Urbano Cairo, le président du Torino, a attaqué Andrea Agnelli, son homologue de la Juventus, et Beppe Marotta, l'administrateur délégué de l'Inter Milan, deux clubs qui participeront à la Super Ligue. "C’est une trahison (...) C’est un attentat à la santé de la Ligue. Lui et Marotta sont des traîtres. Ils doivent avoir honte", a-t-il lâché à l'ANSA, n'hésitant pas à qualifier Agnelli de "Judas".
20h59 : Alors que Liverpool fait parti des clubs à l'origine de la création de la Super Ligue, Jürgen Klopp n'a pas caché son point de vue sur ce projet. Interrogé par la BBC quelques minutes avant la rencontre face à Leeds en championnat, le tacticien allemand a assuré qu'il comprenait le mécontentement des fans de football. Avant d'affirmer que tout ça n'était qu'une question d'argent. Sa réaction complète ici.
20h41 : Alors que Leeds reçoit Liverpool ce lundi soir, les joueurs de Marcelo Bielsa ont décidé de prendre position en portant un t-shirt contre la Super Ligue. "Le football est pour les fans", est-il notamment inscrit à l'arrière. "Méritez-là (La ligue des champions, ndlr) sur le terrain", récite une banderole dans les tribunes du stade.
20h25 : C'est une information qui se confirme au fil des heures. Selon plusieurs médias britanniques, mais également d'après Sky Italia, un comité exécutif de l'UEFA va se tenir vendredi. L'exclusion immédiate des cinq clubs (Manchester City, Real Madrid, Chelsea, Manchester United, Arsenal) est possible. Cette réunion décidera aussi sur la manière dont les compétitions devront se terminer.
19h55 : Selon les informations de l'agence de presse ANSA, les fameux "versements de solidarité" augmenteraient avec la création de la Super Ligue. Ils seraient de l'ordre de 10 milliards d'euros sur 23 ans, à verser à la "pyramide" du foot en dehors de la Super Ligue. Soit 434 millions d'euros (+ 160 millions à ceux actuellement versés par l'UEFA), destinés à la "jeunesse du foot, le foot de base et le foot féminin”.
19h28 : Jesper Møller, membre du comité exécutif de l'UEFA, a déclaré auprès du média danois Dr Sporten qu'il s'attendait à ce que le Real Madrid, Manchester City et Chelsea soient exclus de la Ligue des champions encore en cours, puisque les clubs participent au projet de Super Ligue. L'UEFA devrait réunir son comité exécutif vendredi pour prendre une décision. Toutes les dernières infos à ce sujet à lire ici.
19h17 : La Juve s'envole en bourse. Ce lundi, l'action du club italien, l'un des fondateurs de la Super League, a bondi de plus de 17,85%.
19h09 : Florentino Pérez va sortir du silence. Le président du Real Madrid, qui sera aussi celui de la Super Ligue, est attendu à minuit dans la célèbre émission espagnole El Chinguirito.
19h00 : La Fédération et la Ligue allemandes de football soutiendront toutes les mesures de rétorsion que la FIFA et l'UEFA pourraient prendre pour s'opposer à la création d'une Super Ligue européenne destinée à supplanter la Ligue des champions, annoncent lundi les deux instances dans un communiqué commun. "Nous sommes solidaires de l'UEFA et du président Aleksander Ceferin", écrivent la DFB (Fédération) et la DFL (Ligue), "nous soutenons toutes les contre-mesures annoncées par la FIFA et l'UEFA (...) Nous sommes conscients que cela peut également affecter la nomination de joueurs internationaux allemands sous contrat avec des clubs de Super League". L'UEFA a notamment menacé d'interdire aux joueurs des clubs ayant fait sécession de représenter leur pays au niveau des sélections nationales.
18h51 : Lundi, l'UEFA a confirmé que les joueurs des clubs participants à la Super Ligue seraient "bannis" de leurs sélections nationales. Pour eux, pas de Coupe du monde ni d'Euro. Alors, quelles conséquences pour les Bleus si les menaces deviennent réalité ? Une hécatombe franchement inquiétante et un onze-type baroque pour des champions du monde en titre.

Effrayante hécatombe : à quoi ressembleraient les Bleus sans les joueurs de Super Ligue ?

18h40 : Londres va faire "tout son possible" pour bloquer la Super Ligue selon le ministre britannique des Sports Oliver Dowden, y compris en invoquant la législation sur la concurrence. M. Dowden a précisé devant le Parlement qu'il avait eu des entretiens d'urgence avec les dirigeants de la Premier League, de la fédération britannique et de l'UEFA avec un "message clair: ils ont notre appui total".
18h29 : Dans un message publié sur Twitter, Benjamin Pavard s'est lui aussi dit contraire à la Super Ligue. "Ce n’est pas qu’un patch sur une manche. Ce sont des émotions indescriptibles en tant que joueur, des souvenirs incroyables en tant que fan. C’est une compétition à laquelle tous les joueurs et tous les clubs doivent pouvoir aspirer s’ils le méritent", écrit l'international français à propos de la Ligue des champions. Le Bayern a assuré ne pas faire partie des initiateurs de cette nouvelle compétition.
18h20 : A l'instar de beaucoup d'autres groupes de supporters, la Curva Nord de l'Inter Milan, l'un des clubs fondateurs de la Super Ligue, ne veut pas de sa création. Un communiqué officiel a été publié dans l'après-midi.
18h11 : Le gouvernement espagnol se dit lui aussi contre ce nouveau projet de Super League, comme rapporté par le média madrilène AS.
18h00 : Dans un communiqué, le Bayern Munich a assuré, via les déclarations de Karl-Heinz Rummenigge, sa volonté de ne pas disputer la Super League. Les propos de ce dernier sont à retrouver dans notre live (17h43).
17h50 : Réunion en cours à la Ligue italienne de football. Les trois clubs (Inter, Juve et Milan) adhérents a la Super Ligue sont finalement présents selon Sky Sport.
17h43 : Désormais à la tête du comitié exécutif de l'UEFA, Karl-Heinz Rummenigge est sorti du silence ces dernières minutes. "Le Bayern n'a pas participé aux plans de la Super Ligue (...) Le Bayern salue les réformes de la Ligue des Champions car nous pensons que c'est la bonne étape pour le développement du football européen (...) Je ne pense pas que la Supe Ligue va aider les clubs européens des problèmes financiers causés par le coronavirus", a expliqué le patron du Bayern Munich.
17h30 : Contacté par RMC Sport, le vice-président du club monégasque Oleg Petrov a nié avoir eu d'éventuelles discussions avec les fondateurs de la Super Ligue. "Cette nouvelle de la création de la Super Ligue nous surprend beaucoup. Pour le moment, nous nous concentrons sur le championnat et la construction du club", a-t-il assuré.
17h16 : Le chef du gouvernement italien Mario Draghi a exprimé lundi son soutien à l'UEFA, l'instance dirigeante du football européen, vivement opposée à la Super Ligue. "Le gouvernement suit avec attention le débat autour du projet du Super Ligue et soutient avec détermination les positions des autorités italiennes et européennes du football visant à préserver les championnats nationaux, les valeurs de méritocratie et la fonction sociale du sport", indique un bref communiqué du gouvernement italien.
17H04 : Toujours très actif sur Twitter, Jean-Michel Aulas s'est officiellement positionné sur la création de la Super Ligue. "Quand les GAFAM (GAFAM est l'acronyme des géants du Web — Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft, ndlr) sont de plus en plus forts, où tous nos supporters sont privés de stade et de lien social, nous devons construire des ponts, pas des murs. Construire ensemble avec Nasser l’avenir d’un football où la méritocratie sportive et l’émotion ne sont pas oubliées", écrit le président de l'OL. Avant de réagir à un tweet de Frédéric Thiriez, ancien président de la LFP, expliquant que les clubs pouvaient bien être sanctionnés.
"Si un avocat au Conseil d’État, ancien de la LFP, confirme les sanctions possibles, on peut y ajouter que cette SuperLeague n’obtient pas l’adhésion populaire, car elle met en avant les vertus de l’argent contre l’esprit de fair-play, alors que nous devons être plus solidaires."
16h40 : Nasser Al-Khelaïfi a dit non au poste de président de l'ECA (European Club Association). Selon RMC Sport, le patron du PSG "a expliqué qu’il voulait aider à la reconstruction du football en restant membre du board de l’ECA et surtout président du PSG". "NAK" a ainsi refusé de succéder à Andrea Agnelli.
16h21 : Alvaro s'oppose à la Super Ligue. Après Ander Herrera en début d'après-midi, son compatriote marseillais, Alvaro Gonzalez, a écrit un message sur son compte Twitter pour déplorer le projet porté pour douze poids lourds du foot européen. "Je crois au football modeste, aux petits clubs qui veulent faire face aux grands clubs, un sport à l'écart de l'égoïsme et des égos. Je crois au mérite du sport et au sacrifice de ceux qui se battent pour être meilleurs chaque saison... Je ne crois pas au football pour quelques-uns", a souligné le Marseillais.
15h57 : Johnson fera tout pour contrer la Super Ligue. En visite ce lundi dans le Gloucestershire (sud-ouest de l'Angleterre), le Premier ministre britannique s'est une nouvelle fois opposé au projet qui concerne six clubs de Premier League. "Nous allons voir tout ce que nous pouvons faire avec les autorités du football pour être sûr que ce projet n'aille pas plus loin. En tout cas, je ne pense pas que ce soit une bonne nouvelle pour les fans et le football britannique", a déclaré Boris Johnson qui se déclare "du côté des supporters".
15h40 : Ceferin dézingue Agnelli. Alors qu'Andrea Agnelli est l'un des protagonistes du projet de Superligue, Aleksander Ceferin l'a durement critiqué ce lundi après-midi. Tout comme Ed Woodward, le vice-président de Machester United. "Nous ne savions pas que nous avions des serpents parmi nous... Ce projet est un crachat au visage de tous les amoureux du football", a martelé le président de l'UEFA.
15h25 : Rummenigge à la place d'Agnelli au comité exécutif de l’UEFA ? Selon les informations du New York Times et de RMC Sport, le patron du Bayern Munich va succéder au président de la Juventus, qui est l'un des instigateurs de la Super Ligue, au sein de l'organisme européen.
15h00 : Les joueurs qui participeront à la Super Ligue seront "bannis" de l'Euro et de la Coupe du monde. Aleksander Ceferin s'est exprimé ce lundi après-midi sur le projet de Superligue lancé par douze poids lourds du foot européen et a brandi la menace. Les joueurs qui y participeront "ne pourront pas représenter leurs équipes nationales" et seront "bannis" de la Coupe du monde et de l'Euro, a précisé le président de l'UEFA.
14h50 : Le syndicat des joueurs s'opposera à d'éventuelles exclusions des équipes nationales. "Une nouvelle compétition pourrait causer des dommages irréparables" car les joueurs seraient "utilisés comme actifs et leviers dans ces négociations", précise la Fifpro. "Nous nous opposerons vigoureusement aux mesures qui pourraient entraver les droits des joueurs, tels que l'exclusion de leurs équipes nationales", ajoute-t-elle.
14h33 : "Un crime contre le football" d'après Völler. L'ex-attaquant international allemand de l'Olympique de Marseille, aujourd'hui directeur sportif de Leverkusen, s'est exprimé sur la Super Ligue ce lundi dans les colonnes de Bild. "C'est un crime contre le football. Le fait que le Bayern Munich et le Borussia Dortmund ne participent pas à cela montre qu'ils ont les reins solides", a souligné l'ancien sélectionneur de la Mannschaft.
14h15 : Les supporters de Liverpool manifestent à Anfield. Voir Liverpool FC dans la liste des clubs partants pour la Super Ligue ne passe pas du tout du côté des fans des Reds. Ce lundi en fin de matin, les supporters de Liverpool se sont présentés devant l'entrée d'Anfield pour y accrocher des banderoles. "Les fans de Liverpool contre le projet de Super Ligue", "Honte à vous, RIP LFC 1892-2021", ont-ils fait savoir.
13h58 : La Super Ligue a saisi les juridictions compétentes pour durer. Selon un courrier adressé à l'UEFA et la FIFA et obtenu lundi par l'AFP, la Super Ligue a saisi préventivement "les juridictions compétentes pour assurer l'instauration et le fonctionnement sans accroc de la compétition" face à la menace d'une bataille juridique avec les instances du football.
13h47 : "Tout sauf super" selon Figo. Le Ballon d'Or 2000 s'est lui aussi exprimé sur son compte Twitter ce lundi. "On l'appelle Super Ligue mais c'est tout sauf super. Cette décision sera un désastre pour tout le monde du football", a indiqué l'ancien joueur du Real Madrid.
13h15 : La Super Ligue "n'ira pas loin" selon Wenger. Interrogé par Talk Sport ce lundi, l'actuel directeur du développement du football mondial pour la FIFA a lui aussi critiqué le projet mis en place par les douze grosses écuries européennes. "Je dirais que c'est une mauvaise idée. Le football doit rester uni et basé sur le mérite sportif. Personnellement, je pense que cette idée n'ira pas loin", a assuré l'ex-entraîneur français d'Arsenal.
13h00 : Carragher, "dégoûté", balance sur son ancien club. L'ancien défenseur emblématique de Liverpool n'a pas sa langue dans sa poche. Dans une opinion publiée lundi dans The Telegraph, Jamie Carragher s'est lâché sur son ex-club. "J'ai l'impression que les dirigeants de Liverpool aiment qu'Anfield soit vide, car cette décision devrait aggraver les choses. En tant qu'ancien joueur de Liverpool, je suis dégoûté par l'image que le club renvoie", a lâché Jamie Carragher.
12h50 : Ander Herrera s'insurge contre la Super Ligue. Alors que le PSG s'est prononcé contre ce projet, le milieu de terrain espagnol est le premier joueur à s'exprimer publiquement. Et il n'a pas fait de langue de bois. "Je ne peux pas me taire. Je crois en une Ligue des champions améliorée mais pas que les riches volent le plus beau sport de la planète", a écrit l'ancien Mancunien.
12h30 : Le FC Porto dit non. Dans des propos rapportés par le quotidien A Bola, Jorge Nuno Pinto da Costa, le président de l'actuel deuxième du championnat portugais, s'est opposé au projet de Super Ligue. "Nous espérons continuer en Ligue des champions pendant de nombreuses années", a-t-il affirmé.
12h15 : La Liga condamne fortement le projet de Super Ligue. Dans un communiqué publié ce lundi, elle évoque une "compétition séparatiste et élitiste qui attaque les principes de la compétition ouverte et du mérite sportif".
12h00 : Levée de boucliers chez les légendes britanniques. Gary Neville et Sir Alex Ferguson ont notamment affiché leur indignation. Et ils sont très loin d'être les seuls.
11h45 : L'ancien président de la fédération anglaise estime que le projet de Super Ligue n'ira pas à son terme. "En fait je pense que ça n'arrivera pas. Je pense que c'est un jeu qui se déroule (entre les clubs et les instances dirigeantes), mais je ne pense pas que ce soit bon en quoi que ce soit pour le football", a affirmé lundi Greg Dyke à la BBC.
11h35 : Le Bayern Munich et le Borussia Dortmund persistent et signent. Ils sont contre le projet de Super Ligue. Hans-Joachim Watzke, le directeur sportif du BvB s'en est expliqué dans un communiqué. "Les deux clubs allemands représentés au conseil d'administration de l'ECA, le Bayern Munich et le Borussia Dortmund, ont présenté des points de vue à 100% identiques dans toutes les discussions", a souligné le dirigeant allemand.
11h20 : L'UEFA contre-attaque. Selon The New York Times, le comité exécutif de l'UEFA a voté à l'unanimité le nouveau format de la Ligue des champions à 36 équipes à compter de 2024. Nasser al-Khelaïfi, le président du PSG, a voté pour d'après le quotidien américain.
11h16 : Les supporters de Chelsea, Arsenal et Manchester United s'insurgent. "C'est une décision motivée par la cupidité pour garnir les poches des dirigeants et prise sans considération pour les supporters loyaux, notre histoire, notre avenir ou l'avenir du football dans ce pays", souligne notamment la Fondation des supporters de Chelsea
11h05 : Des équipes de Ligue 1 bientôt liées à La Super Ligue ? D'après des sources proches des clubs fondateurs, deux formations de L1 "au minimum" pourraient y participer chaque année. L'hypothèse serait que le vainqueur du championnat de France soit qualifié. Rappelons que le PSG a pour l'instant repoussé ce projet.
11h00 : Vente de révolte en Italie ? D'après le quotidien, La Repubblica, l’Atalanta Bergame, Cagliari et l’Hellas Vérone ont demandé l'exclusion de la Juventus, l'Inter et de l'AC Milan de la Série A.
10h52 : JP Morgan va financer la Super Ligue. Les revenus de cette nouvelle compétition devront être gigantesques. Ce lundi, la banque américaine JP Morgan a annoncé qu'elle allait financer la Super Ligue. Selon L'Equipe, entre 4 et 6 milliards d'euros seraient garantis pour lancer le projet.
10h45 : Ouvertement favorable à un football davantage tourné vers les géants, Andrea Agnelli est l'un des instigateurs de la Super Ligue créée dimanche. La vision pro-business du président de la Juve a heurté de nombreux supporters et dirigeants jusqu'ici.
10h36 : Notre opinion sur la création de la Super Ligue.
10h30 : La Juventus Turin s'envole à la Bourse. L'action de la Vieille Dame affichait une hausse de l'ordre de 7,00%, à 0,827 euro, une heure après l'ouverture de la Bourse, alors que sa valeur est orientée à la baisse depuis l'élimination des Bianconeri de la Ligue des champions début mars. "La Juventus s'attend à ce que la Super Ligue crée de la valeur à long terme pour la société et pour l'industrie du football dans son ensemble", indique le club dans un communiqué.
10h21 : La Super Ligue, comment ça marcherait ?
10h15 : La presse européenne a évidemment réagi à l'affaire et partout la nouvelle Super Ligue est très critiquée.
10h12 : La nouvelle a agité la planète football depuis le milieu de l'après-midi dimanche. L'annonce de la création d'une Super Ligue, qui réunira douze des principaux clubs européens, est tombée peu après minuit.
Ligue 1
Payet, le match d'après
IL Y A 7 HEURES
Ligue 1
Exigence et concurrence : pourquoi Cherki n'est pas encore sorti de la salle d'attente
IL Y A 7 HEURES