C'est une matinée froide de mi-novembre sur le centre d'entraînement du New England Revolution, club de MLS basé à Foxborough à 45 minutes de Boston dans le Massachusetts. Tom Gergaud, 23 ans, et son grand frère Lucas, 30 ans, ont rendez-vous aujourd'hui avec Pierre Cayet, jeune défenseur français passé par le centre de formation d'Angers qui a signé professionnel aux États-Unis. "Tu es prêt à perdre contre des mecs qui ont joué en district ? Je ne veux surtout pas te mettre la pression, hein", se marre Lucas Gergaud. "Ne parle pas trop vite, tu risques d'être déçu", lui rétorque Pierre Cayet.
Le défi du jour est très simple : chacun des trois joueurs dispose de cinq vies et doit enchaîner des frappes à l'entrée de la surface. À chaque fois que l'un d'entre eux marque, il enlève une vie à l'un de ses adversaires. Le dernier qui reste a gagné. Le tournage est assuré par la vidéaste et photographe Florence Pernet, qui suit les "TIF" (Today It's Football) à l'aide de deux caméras et d'un iPhone.
https://i.eurosport.com/2021/11/25/3260151.jpg
Ligue 1
Fofana encore là, rouge injustifié, règle absurde : les tops et flops de la 21e journée
IL Y A 8 HEURES

Des jeux entre potes qui ont convaincu Adidas

Les deux frères Gergaud sont originaires de Paris. Lucas a été le premier à s'intéresser au foot. Il a joué toute son enfance aux cages avant de devenir entraîneur des gardiens dans un club local. C'est lui qui a transmis sa passion à Tom, qui a également joué au même poste avant de devenir joueur de champ. "Quand on était petits, on passait tous nos week-ends et nos vacances à jouer avec nos potes. On se lançait des petits défis qu'on filmait en se charriant, et je leur envoyais ensuite les meilleurs moments", se souvient Lucas. "On a continué à faire ça et il y a cinq ans, un de nos amis qui bossait régulièrement avec Adidas nous a dit qu'on devrait proposer l'idée à la marque. On l'a fait et deux semaines plus tard, ils nous ont répondu en nous disant qu'ils étaient prêts à nous suivre et à nous fournir les équipements nécessaires pour nos vidéos. Une dinguerie !".

Julian Draxler passe aux cages

Les deux frères sont alors tous les deux animateurs entre centre de loisirs pour la mairie de Neuilly-sur-Seine. "On a toujours aimé faire les cons, se marrer et chambrer. Ça fait partie de nous", résume Lucas. Une attitude qui a convaincu de nombreux footballeurs professionnels de participer aux vidéos des TIF comme Julian Draxler, Alphonse Areola, Moise Kean ou plus récemment des joueurs de l'OL comme Lucas Paqueta, Léo Dubois et Bruno Guimarães. "Notre postulat de base sur notre chaîne YouTube, c'est de mettre en valeur le poste de gardien de but en montrant que c'est un rôle pas facile" explique Tom. "Le premier à avoir dit oui en 2018 c'est Draxler. Il est venu avec son agent pour un tournage de 20 minutes. On a senti la pression monter et on s'est demandé ce qu'on allait pouvoir faire en si peu de temps. Au final, il est resté plus de deux heures avec nous et a même insisté pour enfiler les gants", ajoute Lucas.
La vidéo est un succès et la Française des jeux s'intéresse à son tour aux TIF. Les deux YouTubeurs disposent aujourd'hui de contrats d'exclusivité avec Adidas et Parions Sport, ce qui leur a permis de quitter leur emploi l'année dernière et de se lancer à plein temps dans les vidéos. "Les joueurs pros aiment beaucoup participer à nos vidéos car ça les sort de l'aspect compétition du foot dans lesquels ils sont au quotidien. On ne joue pas les groupies avec eux, on est juste là pour prendre du plaisir", commente Tom.

Mettre en valeur le parcours foot et universitaire aux États-Unis

Après avoir nettoyé quelques toiles d'araignées dans les lucarnes avec Pierre Cayet (qui a remporté le jeu), les TIF ont rendez-vous le lendemain dans la prestigieuse université de UCONN dans le Connecticut. Ils retrouvent sur place trois Français, Mateo Leveque, Guillaume Vacter et Thomas Decottignies qui évoluent ensemble dans l'équipe de soccer de l'école.
"L'agence Elite Athletes nous a contactés pour nous proposer de mettre en valeur le parcours foot et universitaire qui est possible aux États-Unis. Nous sommes là pour rencontrer des joueurs français qui se sont offerts une deuxième chance de réussir dans le foot aux US, ou qui ont choisi le parcours scolaire pour obtenir un diplôme et parler anglais", raconte Lucas.
Elite Athletes a été créée par Jérôme Meary, un Français agent de joueurs entre l'Hexagone et les États-Unis, qui a envoyé plusieurs centaines de jeunes en échec dans le foot en France vers les US. "On va faire un petit match à 5vs5 sur leur terrain. On va voir ce qu'ils ont dans le ventre", lance Tom. S'en suivra un "crossbar challenge" et des vidéos drôles pour Instagram sur les différences entre la qualité des infrastructures américaines et françaises.
"Je suis super impressionné par leurs locaux, leur vestiaire, les salles de kiné et de sport. C'est vraiment le niveau Ligue des champions ici", explique Lucas en direct à ses followers sur son téléphone. "La mentalité est incroyable. Tout le monde te pousse pour être la meilleure version de toi-même, physiquement et mentalement. Dès que je rentre, je mange des haricots verts", ajoute Tom avant d'exploser de rires.

Crédit : Flo Pernet

Crédit: DR

Aller voir les terrains et le football d'ailleurs

Lucas et Tom Gergaud auront également fait un arrêt par le New Jersey et l'université de Seton Hall pendant leur tourne américaine. Ils ont assisté à l'entraînement du Français Camil Koreichi, avant d'aller rencontrer à New York Jonathan Lupinelli, ancien joueur universitaire reconverti en manager des centres de foot à cinq Socceroof.
"On ne se rend pas compte du niveau aux États-Unis. On pense qu'ils sont moins forts, mais il y a en fait d'excellents joueurs qui viennent du monde entier. Et au-delà de ça, on ressent énormément d'ondes positives", résume Lucas. "Ce premier voyage à l'étranger nous donne beaucoup d'idées et d'envie pour la suite. On aimerait aller visiter des terrains insolites partout dans le monde, et voir le mode de vie des footballeurs sur place", se projette Tom.
D'ici là, les TIF vont sortir entre fin novembre et début décembre trois vidéos de leur collaboration avec l'agence Elite Athletes. Ils prévoient également de lancer en janvier la saison 2 du "Meilleur gardien de France", une série visant à donner de la visibilité aux meilleurs gardiens amateurs du pays. La saison 1 a permis cette année à Allan Rakotovazaha (US Créteil)
et de devenir international junior malgache.
Crédit photos : Flo Pernet
Coupe d'Afrique des Nations
L'Algérie est à terre : "Tant que je ne suis pas mort, il y a de l'espoir"
IL Y A 8 HEURES
Serie A
Giroud, Théo, Maignan et Ligue 1 : Pourquoi Milan a pris l'accent français ces dernières années
IL Y A 8 HEURES