Il semble bien que le feuilleton Thierry Henry ait touché à sa fin. L'attaquant international d'Arsenal a confirmé son départ pour la Catalogne dans un entretien accordé au quotidien L'Equipe. "J'ai toujours dit que si je m'en allais, je n'irais qu'à Barcelone. J'ai choisi Barcelone.Je vais y signer pour les quatre prochaines saisons" a déclaré Henry. "J'ai choisi ce club pour le football qu'il pratique, son histoire, son stade", reconnaît-il. La radio Cadena Ser puis tous les médias espagnols avait relayé vendredi la même information, citant une source proche du club : après une saison ratée, pour lui comme pour son club, le Français rejoint Barcelone pour quatre ans, moyennant la somme de 24 millions d'euros. De même source, le transfert aurait été conclu par Ferran Soriano, le vice-président du club catalan. Le Barça, que l'on croyait voué à l'éclatement après son échec en Liga, rebondit ainsi de manière spectaculaire. Avec Henry (10 buts en 17 matches la saison dernière), les Blaugranas disposeront la saison prochaine de l'une des armadas offensives les plus impressionnantes du Vieux Continent.

Qui peut se targuer en Europe de posséder des joueurs du calibre de Ronaldinho, Eto'o, Messi et Henry ? "C'est un grand copain et nous jouerons ensemble la saison prochaine", se réjouissait déjà Samuel Eto'o, jeudi. Et malgré la présence de joueurs tels que Ronaldinho, Messi et bien entendu lui-même, le Camerounais est certain qu'il y a de la place pour le deuxième meilleur buteur de l'histoire des Bleus (39 réalisations). Le mieux n'est pas l'ennemi du bien : "Il y a de la place pour tout le monde", a-t-il ajouté avant d'assurer qu'il n'avait pas envie de quitter le navire. Après avoir abandonné son titre de champion au Real Madrid, le club catalan a déjà commencé à s'activer pour reconquérir l'Espagne, voire l'Europe.

Liga
Jimenez succède à Ramos
27/10/2007 À 11:26

Un goût d'inachevé

A Arsenal en revanche, le départ de Thierry Henry laissera le sentiment d'une histoire d'amour inachevée. Après avoir répété à qui voulait bien l'entendre qu'il était à Arsenal "pour la vie", Titi a dû s'en rendre à l'évidence et changer son discours. Depuis plusieurs semaines déjà, le ton était moins sûr. A 30 ans, et malgré un incroyable total de 226 buts en 8 saisons (369 matches), il rejoint l'Espagne pour tenter de conquérir ce qu'il a simplement touché du bout des doigts avec les Gunners en 2006 (C1) et en 2000 (C3) : un trophée européen. Et il n'est plus un secret que le départ du directeur exécutif David Dein, écarté car il souhaitait une prise de contrôle du club par l'Américain Stan Kroenke, n'est pas étrangère à sa décision.

Mais Arsenal pourrait également trouver son compte dans ce divorce. En vendant 24 millions d'euros un joueur de presque 30 ans dont la saison a été entachée par de nombreuses blessures, le club londonien s'assure une jolie enveloppe financière pour assouvir ses besoins de recruter. Et le principal chantier sera de trouver un remplaçant à Henry. La piste David Trezeguet, évoquée par la presse britannique, semble s'être essoufflée d'elle-même. L'objectif prioritaire des Gunners serait en fait de faire revenir Nicolas Anelka. Wenger accueillerait ainsi un joueur qu'il connaît bien et qui possède un profil similaire à celui de Henry. Quant à l'attaquant de Bolton, il retrouverait un club qu'il connaît par coeur et dans lequel il a vécu ses plus grandes heures de gloire.

Après Henry, Anelka ?

Arsène Wenger a donc du pain sur la planche. S'il est toujours à Arsenal... Car la situation de l'ancien entraîneur de Monaco est encore floue et la rumeur court déjà sur une possible arrivée à Barcelone. Selon The Sun, le Français serait en effet dans le viseur du Barça et Ferran Soriano se serait déjà entretenu avec lui la semaine dernière à Paris pour évoquer son avenir. "Après ce qu'il a réalisé avec David Dein, ce serait difficile pour lui de rester. Sans David Dein, ce n'est plus la même chose pour lui" , s'interrogeait lui-même Patrick Vieira. Le départ de David Dein combiné à celui de Thierry Henry le pousseront-ils à changer d'air ? Ou Wenger, à qui il reste un an de contrat, restera-t-il fidèle à Arsenal jusqu'au bout ?

Anthony PROCUREUR

Liga
Messi incertain
14/09/2007 À 22:21
Liga
Robben d'accord avec le Real
18/07/2007 À 12:48