Illan Meslier (Leeds United)

Le contexte : A moins que vous viviez dans une grotte, vous avez forcément entendu parler, ici et là, de la force de frappe offensive du Leeds de Marcelo Bielsa. Tout au long de la saison, les Peacocks ont adoré se découvrir. Mais l'ont très rarement payé. Merci Illan Meslier. Formé à Lorient mais révélé en Premier League, le jeune portier de 21 ans a impressionné avec quelques prestations remarquables, notamment face à Chelsea en mars dernier. Et, surtout, des parades à la pelle : 140 au total.
La stat' qui claque : 11 clean sheets. Meslier complète le Top 5 de Premier League dans cet exercice. Derrière, notamment, des gardiens de référence (Ederson, E. Mendy, Lloris) et mieux protégés que lui.
Euro 2020
La conquête se fera à 26… mais avec qui ?
17/05/2021 À 21:30

Jonathan Clauss (Lens)

Le contexte : Ne cherchez pas longtemps, vous ne trouverez pas de latéral droit français plus actif que lui cette saison. Placé dans un rôle de piston chez les Sangs et Or, Clauss est l’homme qui centre le plus en L1 (devant Honorat et Di Maria) mais surtout l’un des latéraux les plus décisifs d’Europe. Propre techniquement, infatigable dans son couloir droit, il signe à 28 ans la plus belle saison de sa carrière atypique.
La stat' qui claque : 3 buts et 7 passes décisives au compteur, soit un meilleur bilan statistique que Benjamin Pavard (1, 2) et Léo Dubois (2, 4) réunis.

La rédaction a voté : voici nos 26 Bleus pour l'Euro

Jules Koundé (FC Séville)

Le contexte : Le meilleur défenseur central de l’année en Espagne, c'est lui. Impressionnant avec le FC Séville, Jules Koundé n’en finit plus de grandir. L’élégant défenseur central a gagné en régularité et s’est même permis le luxe de briller de mille feux lors d’affiches XXL comme face au Barça en Copa del Rey avec un but digne d’un ailier. Brillant et proactif à la relance, intelligent dans la lecture des trajectoires, l’ancien Bordelais est même devenu l’une des références européennes dans le jeu aérien malgré un physique pas taillé pour (1,78 mètres). En bref, c’est le central que l’Europe s’arrache.
La stat' qui claque : 2262 passes réussies (6e total de Liga) cette saison, devant Messi, Modric, Kroos ou Rakitic. Pas si fréquent chez un défenseur qui assume une part de risque à la relance.

De Dani Alves à Koundé : Monchi, des trouvailles et des plus-values à la pelle

Wesley Fofana (Leicester)

Le contexte : Avec Ruben Dias, ils se disputent sans doute le titre de recrue de la saison en Premier League. Depuis son arrivée, Fofana n’a eu cesse de mettre l’Angleterre à ses pieds. Parfait dans l’anticipation, fiable et d’une maturité bluffante, il fut l’un des artisans majeurs de l'excellente saison des Foxes.
La stat' qui claque : Cette saison, il a réalisé 58 interceptions en Premier League. Une seule de moins qu’un certain N’Golo Kanté… Pour décrypter le jeu, il n’y a pas vraiment mieux que lui.

Théo Hernandez (AC Milan)

Le contexte : Au Milan, il y a Zlatan Ibrahimovic. Et Theo Hernandez. Encore auteur d'une saison particulièrement consistante, le frère de Lucas a plusieurs fois sorti le club lombard de situations mal embarquées. Face à Parme, en décembre dernier, il avait par exemple inscrit un doublé alors que les Rossoneri avaient été breakés. Défensivement, il progresse. Offensivement, il est une référence en Europe.
La stat' qui claque : 7 réalisations. C'est bien simple, aucun latéral n'a marqué plus de buts parmi les cinq grands championnats européens. Il a aussi délivré 5 passes décisives.

Theo Hernandez après son but lors de Milan - Benevento

Crédit: Getty Images

Benjamin André (Lille)

Le contexte : Il aurait sans doute mérité d’être nommé parmi les meilleurs joueurs de la saison. Car si le LOSC en est là, il n’y est pas étranger. Absolument énorme de régularité et de générosité, Benjamin André aura été le moteur précieux des Dogues au milieu de terrain. Juste techniquement, impeccable tactiquement, dominant dans les airs, le Français aura confirmé tout le bien qu’on pensait de lui.
La stat' qui claque : Parmi les milieux de L1, c’est celui qui a réalisé le plus d’interceptions cette saison (75).

Aurélien Tchouaméni (AS Monaco)

Le contexte : Difficile de dégager une seule individualité parmi les joueurs qui ont le plus tiré Monaco vers le haut cette saison. Mais aux côtés le duo offensif Ben Yedder-Volland, Aurélien Tchouaméni a impressionné par son volume, sa régularité et son impact dans l'entrejeu. Tout ce que Didier Deschamps apprécie. Le duo qu'il a formé avec Youssouf Fofana a neutralisé toutes les grosses écuries de Ligue 1. Et ce n'est certainement pas un hasard s'il a été le joueur le plus utilisé par Niko Kovac en L1.
La stat' qui claque : 124 tacles réussis. Un seul joueur a fait mieux que lui en Ligue 1.

Qui mérite d’être sacré meilleur joueur de L1 ?

Moussa Diaby (Leverkusen)

Le contexte : Comme bien d'autres avant lui, Moussa Diaby s'éclate en BuLi. Dans une équipe très impressionnante sur les contres et les attaques rapides, le joueur formé au Paris Saint-Germain a brillé par sa vitesse, sa qualité de dribble et ses appuis courts. A 21 ans, le Titi parisien n'est pas un produit fini mais son exercice 2020-2021 est réussi.
La stat' qui claque : 10 passes décisives en Bundesliga. C'est bien simple, aucun autre joueur français n'a fait mieux dans les cinq grands championnats. Pas même Kingsley Coman.

Jonathan Bamba (Lille)

Le contexte : Il n’en finit plus de grandir. Année après année, Jonathan Bamba gagne en maturité. Cet exercice 2020-2021 l’a inscrit un peu plus dans les milieux français qui comptent. Toujours aussi actif, l’ancien Stéphanois a signé sa saison statistique la plus remplie depuis son aile gauche (6 buts et 11 passes décisives). S’il a ralenti la cadence en deuxième partie de saison, il reste l’un des ailiers français les plus en vogue du moment.
La stat' qui claque : Sur la saison, il est le deuxième meilleur passeur français dans le Top 5 européen.

Jonathan Ikone et Jonathan Bamba (LOSC)

Crédit: Getty Images

Karim Benzema (Real Madrid)

Le contexte : Le concernant, le débat ne porte plus vraiment sur ses performances sportives. Mais sa saison mérite tellement les éloges qu’on va risquer de s’y attarder un peu. Cette saison, Benzema aura encore franchi un cap au point d’être l'un des meilleurs attaquants au monde. Sauveur quasi-systématique d’un pâle Real Madrid, le Français aura aussi ébloui par sa capacité à jouer juste et bien à chaque sortie d’envergure. Il aurait été titulaire dans n’importe quel autre sélection. Deschamps cédera-t-il à la tentation d'un incroyable retour ?
La stat' qui claque : 29 buts marqués cette saison, ce qui fait de lui le 8e meilleur buteur d’Europe.

Les Bleus passent-ils à côté du meilleur de Benzema ?

Gaëtan Laborde (Montpellier)

Le contexte : Depuis son arrivée à Montpellier, il a toujours fait partie des bons attaquants de Ligue 1. Mais cette saison, son association avec Andy Delort a fait des ravages. Très à l'aise dans la surface, hyper utile en point de fixation, capable de marquer dans de nombreuses positions, le buteur de 27 ans est celui dont le profil se rapproche le plus d'un certain Olivier Giroud. Lui a bouclé une saison pleine, puisqu'il a pris part à toutes les rencontres de championnat jusqu'ici.
La stat' qui claque : Laborde est le 5e joueur le plus décisif de Ligue 1, avec ses 15 buts et 7 passes. Devant lui, il n'y a que des internationaux : Mbappé, Depay, Ben Yedder et Delort.
  • Ont également été cités : Alassane Pléa, Boubacar Kamara, Christopher Nkunku...

Un missile en lucarne opposée : La superbe égalisation de Laborde face au PSG

Euro 2020
Trop confiants, trop sûrs d'eux ces Bleus ? "Ça peut être un danger mais…"
IL Y A 41 MINUTES
Euro 2020
Deschamps : "Je n’ai jamais construit une équipe en disant 'aujourd’hui, on défend et on attend'"
IL Y A 41 MINUTES