Changer de système et donner les clés à Griezmann

"C'est dans l'axe que je me sens le mieux". En conférence de presse, Antoine Griezmann n'a pas fait de mystère sur ses envies tout en martelant être au service du collectif. Le constat est clair : depuis le début de l'Euro, son influence dans le jeu n'est pas à la hauteur de ce qu'il a montré en sélection depuis cinq ans désormais. Le côté droit, où il est resté cantonné face à la Hongrie samedi, diminue son pouvoir de nuisance. Or Griezmann reste le patron de cette équipe de France, son maître à jouer.
Il semble nécessaire de le réaxer pour permettre aux Bleus d'exprimer enfin tout leur potentiel offensif. Un changement de position qui nécessite un changement de système avec un retour au 4-2-3-1 et le Barcelonais en soutien de Benzema. Didier Deschamps devrait évidemment repenser son onze et surtout trouver une solution sur le côté droit qui équilibre une équipe plus exposée.
Euro 2020
Mbappé sur le tireur de penalty : "J'ai entendu Griezmann en parler, mais le coach n'a rien dit…"
13/06/2021 À 14:57

Griezmann est-il trop gentil avec Mbappé ?

Une valse de latéraux

Il y aura forcément du changement sur les ailes de la défense, mercredi. A moins que Lucas Hernandez ne soit apte, mais cela serait étonnant. Au lendemain du match de l'Allemagne, il avait expliqué qu'il se sentait bien, malgré un pépin au genou qui l'avait forcé à laisser sa place lors du premier match de préparation face aux Gallois (3-0), DD avait quand même décidé de le préserver face à la Hongrie. Dimanche, il s'est entraîné le plus normalement du monde et sera donc sur le pré face au Portugal.
L'autre côté, occupé par Benjamin Pavard, est plus problématique. Le Bavarois avait été en vue mardi, avant de sombrer samedi. Il a pris un gros carton contre l'Allemagne et a fait une mauvaise chute contre la Hongrie. Peut-être le temps de le faire souffler, à son tour ? Jules Koundé serait alors lancé dans le grand bain, contre Cristiano Ronaldo.

Faire souffler Rabiot

Après une formidable leçon à Munich, Adrien Rabiot a piqué du nez à Budapest. Le milieu de la Juventus s'est évaporé dans la touffeur du stade Ferenc-Puskas. Il a semblé accuser le coup physiquement et Didier Deschamps n'a pas hésité à le sortir très tôt dans la partie. "J'ai vu qu'ils (ndlr : Rabiot et Pogba) étaient moins bien. Adrien a fait beaucoup d'efforts", a noté Didier Deschamps après la rencontre.
Le sélectionneur s'est longuement entretenu avec lui lors de la séance de dimanche ouverte aux médias. Comme pour montrer que s'il ne condamnait pas son milieu de terrain, il avait quelques messages à lui faire passer. Parmi les remplaçants, Thomas Lemar mais surtout Corentin Tolisso offrent deux solutions fiables. Le Munichois a démarré les deux matches de préparation et s'est montré à son avantage. Et il y a fort à parier qu'il débute mercredi contre les Portugais.

Faire entrer Giroud

Sauf si Didier Deschamps cache extrêmement bien son jeu, c'est plus que peu probable. Karim Benzema, zéro but et peu de réussite depuis son retour, débutera face au Portugal. Le sélectionneur de l'équipe de France a été clair sur le sujet. Pas question de lâcher le numéro 19 tricolore. "L'essentiel, c'est qu'il garde confiance et qu'il garde ma confiance", a lancé ce dernier après le nul concédé face à la Hongrie.
Entré en jeu à l'orée du dernier quart d'heure, le joueur de Chelsea a œuvré comme un mort de faim. Si ça coince encore face au Portugal, gageons que le deuxième meilleur buteur de l'histoire des Bleus apparaîtra plus tôt sur le terrain.

Giroud ou Benzema, Pavard ou Koundé : Qui jouera contre le Portugal ?

Euro 2020
Coman : "On a la meilleure attaque du monde"
28/05/2021 À 15:34
Euro 2020
"Depuis ce jour-là, je ne suis plus le même" : Deschamps raconte le traumatisme du tag de sa maison
23/05/2021 À 10:12