La Roja d’Alvaro Morata n’y arrive toujours pas. Malgré le soutien de son public dans son stade de la Cartuja de Séville, l’équipe d’Espagne a de nouveau partagé les points, ce samedi soir face à la Pologne (1-1). Si l’attaquant de la Juventus a inscrit son 20e but avec la sélection ibérique, une reprise de la tête astucieuse de Robert Lewandowski, contre le cours du jeu, a rétabli l’égalité au retour des vestiaires. Les hommes de Luis Enrique sont sous pression, avant leur dernier match de poule mercredi prochain face à la Slovaquie.
Cette inefficacité chronique devient inquiétante. Alors qu’ils étaient les grands favoris du groupe F, et qu’ils disputent leurs 3 rencontres du premier tour à domicile, les coéquipiers d’Aymeric Laporte ont de nouveau réalisé un match frustrant, ce samedi face à l’équipe nationale polonaise. Malgré une nouvelle domination évidente dans les chiffres (69% de possession de balle, 12 tirs à 5, 5 frappes cadrées à 2), la Roja a de nouveau buté sur un bloc-équipe visiblement bien trop bas pour elle.
Euro 2020
"Ce qu'a fait Pedri à 18 ans dans cet Euro, même Don Iniesta ne l'a pas fait"
06/07/2021 À 23:57

Penalty manqué et confiance ébranlée

Pourtant, après l’ouverture du score d’Alvaro Morata (26e), refusée dans un premier temps pour hors-jeu puis validée par la VAR, l’Espagne a semblé prendre confiance. Tout s’est écroulé au retour des vestiaires : d’abord après un but de Robert Lewandowski, idéalement placé dans la surface de but pour reprendre de la tête un centre de Kamil Jóźwiak (54e). L’ensemble espagnol s’est ensuite définitivement égaré après le penalty manqué de Gerard Moreno (58e).
Malgré 4 changements réalisés, Luis Enrique n’a jamais su redresser l’édifice et a laissé ses joueurs s’endormir dans le même faux rythme qui leur a coûté deux points contre la Suède, lundi dernier. Pire, les Espagnols ont terminé la partie très énervés à l’image des cartons jaunes évitables de Pau Torres (81e) et Rodri (90e+5).
Cette équipe manque de leaders et après ces deux contre-performances concédées à domicile, on se demande comment elle pourra réagir face à une Slovaquie qui va certainement lui laisser le ballon pour la dernière journée du premier tour, mercredi prochain. On peut tout à fait comprendre que les supporters espagnols soient un tout petit peu inquiets. La Roja a toujours passé le premier tour du Championnat d’Europe des Nations depuis 2004 : il ne faudrait pas déroger à telle habitude, surtout devant son public, la semaine prochaine.

Benzema, le poids trop lourd du maillot bleu ? "On est loin du Benzema du Real"

Euro 2020
L'Italie a aimé souffrir et en veut plus : "C'est encore plus beau"
06/07/2021 À 23:26
Euro 2020
Avant les tirs au but, Chiellini s'est bien amusé avec Alba
06/07/2021 À 23:06