Pour Christian Eriksen, ils l’ont fait. Alors qu’ils étaient bien mal embarqués dans le groupe B après leurs deux défaites d’affilée dans cet Euro, les Danois sont parvenus à se qualifier pour les 8es de finale en étrillant la Russie (1-4) dans un Parken Stadium de Copenhague finalement ivre de joie. Mikkel Damsgaard, Yussuf Poulsen, Andreas Christensen et Joakim Maehle ont permis aux Vikings de réaliser un joli coup de force et de poursuivre leur aventure décidément mouvementée dans cette compétition.
Et si, comme en 1992, sortis de nulle part, ils allaient au bout ? Les Danois peuvent rêver à tout et n’importe quoi, alors qu’on ne donnait pas cher de leur peau avant cette 3e et dernière journée dans le groupe B, où ils étaient 4e avec aucun point. Pour passer au tour suivant, il fallait une série d’évènement favorables aux joueurs de Kasper Hjulmand. D’abord la victoire de la Belgique face à la Finlande. Mais aussi une victoire par deux buts d’écart de leur part.
Le film du match
Euro 2020
Southgate : "Je suis tellement fier…"
07/07/2021 À 23:39

Damsgaard, un éclair pour lancer les siens

C’est donc logiquement qu’ils ont mis une grosse pression d’entrée, face à une Sbornaya qui n’avaient besoin que d’un point pour passer et semblait décidée à subir. Mais après un premier quart d’heure compliqué, ce sont bien les joueurs de Stanislav Cherchesov qui se sont procurés les plus belles occasions, notamment par Aleksandr Golovin (18e). Longtemps maîtres du ballon mais incapables de se créer une occasion franche, les partenaires de Simon Kjaer ont finalement ouvert le score sur une merveille de frappe de Damsgaard (0-1, 38e).
Au retour des vestiaires, l’histoire s’est mise en route, au rythme des bruissements de la foule danoise imposante qui garnissait les tribunes. D’abord de joie, quand les supporters ont pensé que la Belgique avait ouvert le score, alors que Poulsen avait profité d’une énorme erreur de passe en retrait de Roman Zobnin pour doubler la mise (0-2, 59e). Puis de stupeur quand les Russes ont réduit le score sur un penalty de l’incontournable Artem Dzyuba, auteur de son 23e but lors de ses 22 dernières sélections, tandis que le but des Diables Rouges avait été refusé par la VAR (1-2, 70e).
Les cris de joies ont redoublé de puissance après la frappe supersonique de Christensen et l’ouverture du score cette fois validée des Belges (1-3, 79e). Sur un contre, Maehle, d’une frappe chirurgicale, a fait sombrer les siens dans l’allégresse (1-4, 82e). Christian Eriksen pourra, tranquillement depuis chez lui, continuer de suivre la belle aventure des siens, qui ont aussi fait les affaires de la France, officiellement qualifiée en huitième grâce aux résultats du soir.
Euro 2020
La nuit anglaise aura duré 55 ans
07/07/2021 À 23:32
Euro 2020
L'antisèche : Exorcisés !
07/07/2021 À 22:24