Méconnaissable. Didier Deschamps n'a pas perdu sa bonne étoile ou son mojo. Il n'en a jamais été question. Au même titre que le titre de champion du monde ne devait rien au hasard ou à la bonne fortune de son sélectionneur mais à ses inspirations et à ses coups de génie, cette élimination s'explique d'abord et avant tout par les choix hasardeux d'un sélectionneur qui a navigué à vue. De bout en bout. Personne ne discutera le retour de Karim Benzema, auteur de quatre buts en autant matches, mais son timing, à trois semaines du début de la compétition, a fichu une sacrée pagaille dans une attaque qui a mis trois matches et 45 minutes à se trouver. Si Deschamps voulait Benzema, pourquoi ne pas l'avoir rappelé plus tôt pour se donner le temps de l'intégrer ?
Finalement, avec Benzema, son attaque à trois et tout le reste, le sélectionneur a donné l'impression de courir après des solutions qu'il n'a jamais trouvées. Ce n'est pas faute d'avoir cherché, encore et encore. L'équipe de France, championne du monde et blindée de certitudes pensait-on, fut un chantier perpétuel, baladée de système en système et fragilisée par l'incertitude d'un sélectionneur dépassé par les évènements. Trois systèmes en trois matches, puis, pour finir, trois systèmes lors des 46 premières minutes du 8e de finale face à la Suisse : Deschamps a joué aux apprentis sorciers et n'a jamais visé juste.
Les grands récits
Aimé Jacquet, quatre ans pour une étoile
25/11/2021 À 22:53

Deschamps doit-il rester ? "Si la règle est respectée, il doit quitter les Bleus"

Pour sauver son trio offensif, il a tenté de faire rentrer des carrés dans des ronds

Pourquoi de tels tâtonnements ? Parce qu'il n'avait qu'une seule obsession durant cet Euro : mettre son trio offensif dans les meilleures conditions quitte à sacrifier le reste. C'est ce qui l'a poussé à des choix baroques qui ne lui ressemblent pas. Corentin Tolisso milieu droit au lieu d'un spécialiste du poste (Kingsley Coman), Adrien Rabiot piston gauche, Benjamin Pavard piston droit, Jules Koundé arrière droit : pour résoudre son puzzle, il a tenté de faire rentrer des carrés dans des ronds.
A force de faire jouer des hommes à contre-emploi, il a fragilisé tout le collectif, sinistré ses côtés et a fini par insécuriser les tauliers de son équipe. Comment expliquer un tel délitement chez Raphaël Varane, Benjamin Pavard, Lucas Hernandez, N'Golo Kanté ou Presnel Kimpembe, souverains à Munich puis hors sujet à Budapest ou Bucarest ? Les champions du monde ont perdu leurs repères dans le flou entretenu par leur sélectionneur. La défense, impeccable en préparation et jusqu’au match face à la Hongrie, a perdu les pédales ce lundi.

Du 3-1 à l'improbable black-out : Comment ont-ils pu perdre ce match ?

Jouer en 3-5-2 sans piston, prendre Dubois pour faire le nombre…

La défense à trois, expérimentée ces derniers mois mais jamais convaincante, a sapé le point fort des Bleus (la charnière Varane-Kimpembe) et fini par engloutir l'équipe de France. Pourquoi lancer un Clément Lenglet pétri de doute et sans la moindre minute de jeu depuis 43 jours dans un quitte ou double suicidaire ? Pourquoi se lancer dans ce système alors même que la liste de 26 ne comportait aucun joueur capable de jouer les pistons sur les côtés ? Théo Hernandez et Ferland Mendy avaient le profil mais ils sont restés à la maison. Au contraire d'un Léo Dubois dont on a très vite compris qu'il n'était là que pour faire le nombre. Où est la cohérence ? Où est le projet ? Quelle est la direction ?
Si solide dans ses convictions, au point qu'on avait même fini par lui reprocher, et alors que son équipe était assise sur une montagne de certitudes, Deschamps a fini par tout changer. Au pire moment. Son manque de discernement et de recul a précipité les Bleus dans le ravin. Le plus grand fiasco de l'ère Didier Deschamps est d'abord le fiasco de Didier Deschamps.
Equipe de France
Valbuena charge Le Graët : "Quand je faisais les beaux jours des Bleus, il me léchait les bottes"
24/11/2021 À 18:27
Equipe de France
"Il reste sélectionnable" : Condamné, Benzema ne sera pas écarté de l'équipe de France
24/11/2021 À 11:52