Le nom de Karim Benzema est sur toutes les lèvres. Son association avec Kylian Mbappé et Antoine Griezmann aussi, par conséquent. Et s’il est particulièrement mis en avant depuis 2016, le potentiel offensif des Bleus n’a jamais été aussi flagrant. Mais un cran plus bas, N’Golo Kanté est l’autre tube du moment du côté des Bleus. Impressionnant lors des demies puis de la finale de la Ligue des champions, le protégé de Thomas Tuchel prend la lumière comme rarement. Et avec lui, tout l’entrejeu tricolore.
Attardons-nous d’abord sur le cas de l’ancien Caennais. Homme du match lors des trois dernières rencontres qui ont mené les Blues sur le toit de l’Europe, le milieu de 30 ans est cité parmi les sérieux prétendants au prochain Ballon d’Or. "Je pense que ce n'est pas utile de dire que je le mérite aujourd'hui car il reste encore pas mal de temps et beaucoup de matches à jouer", a tempéré le principal intéressé en conférence de presse, dimanche. Mais ses coéquipiers, dont Olivier Giroud et Paul Pogba, n’ont eu aucun mal à aller dans ce sens.

Le Ballon d'Or pour Kanté ? "Ce serait mérité", assure Pogba

Tokyo 2020 (F)
Une tuile de plus pour les Bleus : Gélin blessé et forfait pour les JO
09/07/2021 À 17:27

Kanté est bien plus qu'un récupérateur

La "Pioche" est d’ailleurs l’autre nom qui sera inévitablement coché par Didier Deschamps au moment de composer son milieu de terrain à l’Euro. Très convaincant depuis son retour de blessure en avril avec Manchester United – à l’exception d’une finale de Ligue Europa ratée – l’ancien Turinois et l’un des principaux tauliers du groupe champion du monde. Et, là encore, l’un des meilleurs à son poste lorsqu’il est en pleine possession de ses moyens. Ajoutez à cela Adrien Rabiot, pleinement intégré dans l'entrejeu bleu et convaincant depuis son retour, ou Corentin Tolisso, revenu sur le fil mais auteur d'une première prestation des plus intéressantes face au Pays de Galles, et vous avez un casting de haute volée.

Adrien Rabiot face à la Croatie

Crédit: Getty Images

Mais au-delà du talent intrinsèque de ces individualités, c’est la variété de solutions dont dispose Didier Deschamps qui impressionne. Concernant les hommes, bien sûr. Mais aussi et surtout les schémas de jeu, avec un maître mot : la polyvalence. Si Kanté impressionne tant, c’est qu’il brille autant dans ses projections et sa manière de libérer des espaces dans le camp adverse que dans sa capacité à récupérer des ballons à la pelle. Tuchel lui a donné "plus de clés, plus de liberté", et l’ancien de Leicester s’épanouit entièrement. Dans un schéma en losange, comme celui utilisé contre le Pays de Galles mercredi (3-0), Kanté peut évidemment tenir le poste de sentinelle. Mais il peut aussi faire parler son volume comme relayeur.

4-4-2 à plat ou en losange

"NG est capable de jouer à tous les postes du milieu de terrain, tout dépend du système, a confirmé Didier Deschamps devant la presse lundi. Aucun problème par rapport à ça, il y aura juste des ajustements à faire. Je ne vais pas le brimer. Il est très bon à la récupération, dans les phases de transition, il est capable de se projeter aussi, et il a aussi des qualités dans la finition. Il aura cette liberté-là". Surtout qu’à côté, Tolisso a assuré devant la défense contre Gareth Bale et ses coéquipiers, tandis qu’Adrien Rabiot ne voit visiblement plus d’inconvénient à en faire de même. Voir Kanté évoluer à hauteur de Pogba devant Rabiot ou Tolisso aurait donc du sens selon l’adversaire. C’est, tout au moins, une vraie solution pour Deschamps, qui sait aussi Pogba capable d’assumer des rôles différents.
podcast
"A trois, ça me donne cette liberté offensive, je peux apporter ma taille dans la surface, un peu de technique, cette dernière passe, la frappe. Je peux apporter un peu plus offensivement. Je sais qu’il y a quelqu’un derrière. Mais quand tu es à deux, c’est plus dans la construction, moins de liberté offensive", expliquait le milieu de United à notre micro dans le FC Stream Team. A deux ou à trois, les Bleus sont donc armés. C’est d’ailleurs le trio Tolisso - Kanté - Pogba qui avait démarré le Mondial 2018 contre l’Australie, avant que les deux derniers - rejoints par Blaise Matuidi dans son rôle hybride - ne forment une paire fondamentale dans le succès tricolore.
Tout l’enjeu est là pour Deschamps : trouver la bonne formule pour l’équilibre de son onze, tout en mettant ses joueurs dans les meilleures dispositions, au milieu… comme en attaque. Le sélectionneur des Bleus a en tout cas à sa disposition des profils complémentaires et capables, à l’image du trio offensif contre le Pays de Galles, de ne pas se marcher sur les pieds. De là à faire du milieu de terrain de l’équipe de France le meilleur du monde, il n’y a qu’un (dangereux) pas. Dominer celui de l’Allemagne, mardi, pour son entrée en lice, serait un premier élément de réponse, tant la Nationalmannschaft a également des arguments à faire-valoir dans ce domaine.
Equipe de France
"La question a été réglée en trois minutes" : Le Graët maintient Deschamps
08/07/2021 À 13:55
Tokyo 2020 (F)
Nouveau délai pour Ripoll : La liste définitive devra être communiquée vendredi au plus tard
30/06/2021 À 13:07