"C'est un conte de fées de marquer comme ça. Les autres joueurs peuvent arrêter d'essayer de marquer le but du tournoi car c'est déjà fait". Tomáš Souček ne pouvait pas mieux résumer. Le milieu de terrain tchèque était aux avant-postes ce lundi pour profiter du spectacle et admirer LE but de ce début d’Euro : un lob tenté par son coéquipier Patrik Schick depuis le milieu de terrain qui a terminé sa course 45 mètres plus loin, dans les filets d’un David Marshall qui n’a pas tardé à devenir un même à son corps défendant.
52e minute dans un Hampden Park chauffé à blanc qui pousse pour voir l’Ecosse revenir. Les Tchèques subissent la pression mais résistent à l’énergie après l’ouverture du score, déjà, de Schick de la tête en fin de première période. Jack Hendry, défenseur central écossais, voit sa frappe de trente mètres contrée. Le ballon file alors vers l’ancien attaquant de la Roma, qui n’a pas encore franchi la ligne médiane. On pense alors à un contre supersonique. Il en décide autrement.
Euro 2020
Un supporter anglais condamné à 10 semaines de prison pour injures racistes
03/11/2021 À 15:19
La suite, la voici.

Le sens de l’observation du buteur

Un geste d’instinct, pur et parfait ? Sans doute un peu. Mais l’attaquant du Bayer Leverkusen avait en réalité tout prévu, ou presque. "Pendant le match, j’avais remarqué que leur gardien avait tendance à être haut, ainsi expliqué Schick après coup à la télévision tchèque. Pendant la première période, j’ai été à l'affût d’une situation comme celle-ci. Sur ce coup, j’ai vérifié où il était situé". Il a bien fait. Ses coups d’œil avant même de recevoir la gonfle seront les déclencheurs d’un geste aussi fou que magnifique.
"Le ballon a rebondi, le gardien était assez avancé, j'ai jeté un oeil, j'ai vu qu'il était en dehors [de la surface, NDLR] donc j'ai frappé", a-t-il encore résumé. Mais si la prise de décision est excellente, la réalisation technique est parfaite. Sans contrôler, de son pied gauche, le Tchèque parvient à donner un effet hypnotique à son lob brossé, qui retombera parfaitement dans les filets écossais, trois secondes qui furent une éternité plus tard.
Chaudement félicité par des coéquipiers qui n’en revenaient pas d’une telle audace, Schick a réussi son pari : symboliser l’efficacité d’une équipe tchèque solide mais parfois en manque de créativité. Sur ce dernier critère, il suffisait de lui faire confiance. "C'est super, a encore expliqué le héros du jour. J'attendais ce match avec impatience. J'ai joué ce match environ trois fois dans ma tête, j'avais imaginé différentes situations et le deuxième but a été la cerise sur le gâteau". Sacrée cerise…
https://i.eurosport.com/2021/06/14/3153265.jpg
Euro 2020
Le retour de Benzema en Bleu a "créé un déséquilibre tactique" selon Giroud
15/10/2021 À 15:51
Euro 2020
Le Graët a rassuré Mbappé après l'Euro... et lui conseille de rester au PSG
27/08/2021 À 12:38