Il y a des défaites qui sont plus difficiles à digérer que d'autres. Celle subie par les Bleuets, lundi lors du quart de finale de l'Euro U21 face aux Pays-Bas, va sans aucun doute se ranger dans la catégorie de celles qui ne passent pas. Dans un match où la qualification semblait à la portée des joueurs de Sylvain Ripoll, surtout en deuxième période, les Français ont fini par craquer, au bout du temps additionnel.
Au coup de sifflet final, les Bleuets semblaient assomés, déboussolés. Et il y avait de quoi, tant le but victorieux de Myron Boadu au bout du temps additionnel a des allures de hold-up, après la physionomie de la deuxième période. Mais les Néerlandais ont, eux, su saisir leur chance. "Le regret est vraiment sur la 2e période, où on a ces situations pour marquer et gagner" a affirmé le sélectionneur de l'équipe de France espoirs en conférence de presse d'après-match. "Il y a beaucoup d'agacement, de frustration, parce qu'avec la deuxième période qu'on a livrée, la qualification nous tendait les bras. Elle nous échappe parce qu'on a manqué de justesse dans nos occasions et parce que sur deux coups malheureux, on ne fait pas ce qu'il faut défensivement."
Euro U21
Ripoll veut "passer à autre chose" après "la mascarade pré-olympique"
31/08/2021 À 13:48

La joie des Oranje, la déception des Bleuets après le but de Boadu lors de Pays-Bas - France, le 31 mai 2021

Crédit: Getty Images

Le rapport de forces nous était favorable
Au vu de la qualité de l'effectif tricolore, notamment au milieu de terrain où des joueurs comme Tchouaméni, Soumaré ou encore Caqueret se sont illustrés tout au long de la saison en championnat, cette disqualification aux portes du dernier carré apparaît comme une grosse contre-performance. Sylvain Ripoll n'a pas essayé de nier l'évidence : "Evidemment (que c'est une contre-performance, NDLR). On avait l'intention de passer et la réalité, c'est qu'on est éliminés."
Mais alors, comment expliquer ce revers ? A froid, devant la presse quelques minutes après la rencontre, Sylvain Ripoll n'a pas semblé trouver d'explication rationnelle à cette élimination. "Le foot est paradoxal. On ne fait pas une bonne première période et on est pourtant devant au score. La deuxième période est en revanche très consistante, avec trois ou quatre occasions et au contraire, c'est nous qui prenons deux buts. Le rapport de forces nous était alors favorable et c'est d'autant plus dur qu'on prend ce but à la 91e, sur un truc improbable et alors qu'ils étaient en train de flancher. C'est tombé du mauvais côté", a expliqué le sélectionneur.
Il y aura des enseignements à tirer à tête reposée
Improbable, paradoxal, peu importe le terme employé pour expliquer cette élimination, il va falloir s'en remettre. "Il va déjà falloir digérer la déception. Parce que perdre comme ça, c'est difficile", a d'ailleurs affirmé Sylvain Ripoll après la rencontre. Prochain objectif pour les Bleuets : faire une meilleure impression aux Jeux Olympiques qu'à cette édition de l'Euro U21. Avec les mêmes joueurs convoqués ? Pas si sûr : "Il y aura des enseignements à tirer à tête reposée. Il y en a toujours. Ca va faire l'objet de ma réflexion et on essaiera de faire le groupe le plus performant pour les JO."
Euro U21
Troisième titre pour l'Allemagne, le Portugal attend encore
06/06/2021 À 21:33
Euro U21
Une finale inédite entre Allemagne et Portugal
03/06/2021 À 18:42