L'homme qui tombe à pic

L'homme qui tombe à pic

L'homme qui tombe à pic
Par Eurosport

Le 14/06/2004 à 12:00Mis à jour

S'il a été gêné par la défense anglaise dans son rôle d'animateur, Zidane a su se montrer décisif en signant un doublé en fin de match. Dans ce match entre anglophones, Patrick Vieira s'est senti complètement à l'aise, comme Williams Gallas. Zoom sur le m

16 - Fabien Barthez

15 - Lilian Thuram

Percutant défensivement dans la première demi-heure, le défenseur central a été mis à mal par les centres de Beckham et les rares percussions de Rooney. Manque de concentration ou de sérénité sur le ballon qu'il redonne à Barthez, alors que celui-ci se plaint du visage depuis l'arrêt précédent.

3 - Bixente Lizarazu

Coupable de la faute qui permet à Beckham de délivrer une merveille de coup-franc pour Lampard sur le but anglais, le Basque a souvent été mis en difficulté dans son couloir gauche. Deux ou trois timides percées en seconde période, mais il n'a pas eu l'apport offensif dont il est coutumier.

5 - William Gallas

13 - Mikaël Silvestre

Ce n'est pas son meilleur match sous le maillot bleu. Surpris, comme les autres défenseurs, sur le centre de Becks et l'irruption de Lampard. Coupable surtout d'une faute grossière sur Rooney sur l'action qui amène le penalty manqué par le Madrilène. Sorti à la 79e par Jacques Santini.

6 - Claude Makelele

Un match globalement solide, même si Claude Makelele a commis quelques fautes dans sa partie de terrain. Dans l'ombre de Patrick Vieira, étincelant tout le match. C'est sur une de ses montées aux avant-postes que les Anglais commettent la faute qui entraîne le coup franc de Zidane (91e).

4 - Patrick Vieira

Quel match ! Une grosse distribution, des interventions décisives, des montées en flèche percutante. Vieira a été intenable. A l'instar de Makelele, il a peut-être commis un peu trop de fautes, également.

10 - Zinedine Zidane

N'a pas plus tremblé sur le penalty, parfaitement exécuté. Zizou ne fut pas lumineux, mais décisif, dimanche.

7 - Robert Pires

Très actif sur son côté droit, il s'est permis un joli petit pont sur son partenaire de club, Ashley Cole. Ses centres ont manqué parfois de précision mais son entente avec Zidane et son apport dans l'animation sont évidents. Une faute évitable lui vaut un carton (49e). Sorti à la 76e pour laisser place à Wiltord.

20 David Trezeguet

Sa magnifique tête décroisée en début de match (15e) aurait pu changer la physionomie du match. Après, Trezegol fut assez transparent, pris dans la nasse défensive anglaise sans qu'il ait vraiment de ballon à exploiter. Ce n'était pas un match pour un avant-centre.

12 Thierry Henry

A le courage et les jambes pour se lancer à la poursuite du dernier ballon, ce qui provoque la faute de David James et le penalty victorieux de Zidane (93e).

Les Anglais

Si Gerrard ne fut pas souvent à son avantage dans ce match, Rooney a démontré qu'il ne manquait ni de tripes ni de jambes... comme sur ce contre qui provoque la faute de Silvestre en pleine surface. Ow en n'a pas été dangereux.

0
0