Le rêve est passé. Les Bleuettes ne suivront par l'exemple de leurs compatriotes masculins Paul Pogba, Kurt Zouma and co en 2013. Pour la première finale française en Coupe du monde des moins de 20 ans depuis la création de la compétition en 2002, elles ont échoué face à la Corée du Nord (3-1), samedi à Port Moresby.

L'équipe de France féminine des moins de 20 ans, dont la plupart des joueuses ont été sacrées championnes d'Europe U19 cet été, avait pourtant pris ce match par le bon bout en ouvrant le score par Grace Geyoro (0-1, 17e). Un but contre le cours du jeu. Mais la Corée du Nord, meilleure attaque du tournoi (21 buts contre 9 pour la France), a fait parler la poudre pour renverser la situation et s'asseoir sur le toit du monde pour la deuxième fois dans cette épreuve après 2006. En toute logique étant donné la configuration de cette finale où les Nord-Coréennes ont dominé les joueuses du sélectionneur Gilles Eyquem.

Football
Un coup de tête anodin et la Corée du Nord prend les devants : le but du 2-1
03/12/2016 À 10:57

Dès le coup d'envoi, les Nord-Coréennes ont imposé un pressing haut aux Françaises, très en difficulté dans leurs premières relances à l'image de Hawa Cissoko. Pourtant, ce sont bien les Bleuettes qui ont ouvert le score, profitant d'un ballon mal repoussé par la gardienne nord-coréenne. Si elles devaient avoir un regret, les joueuses de Gilles Eyquem pourraient s'attarder sur l'occasion de faire le break manquée par Clara Mateo dans la foulée (18e).

Une faute de main de la gardienne et Geyoro en profite : l'ouverture du score des Bleuettes

Mais après l'égalisation nord-coréenne à la 29e minute, on a assisté à un match à sens unique. En seconde période Kim Phyong Hwa a commencé par rater l'immanquable seule à 6 mètres du but vide (53e), avant de permettre à son équipe de prendre les devants d'une tête croisée sur coup de pied arrêté au second poteau (2-1, 55e). Un avantage que les Nord-Coréennes n'ont plus lâché, ajoutant même un troisième but sur penalty (3-1, 87e) en toute fin de match.

Particulièrement abattue après la finale, Mylène Chavas a été désignée meilleure gardienne du tournoi, malgré sa faute de main sur le second but nord-coréen. Une consolation au goût amer pour la joueuse et les Bleuettes qui n'auront pourtant pas grand-chose à regretter : elles sont tombées sur (bien) plus fortes qu'elles.

Un coup de tête anodin et la Corée du Nord prend les devants : le but du 2-1

FIFA U-20 Women's World Cup
L'aventure des Bleuettes s'arrête là
20/08/2018 À 19:23
FIFA U-20 Women's World Cup
Les Bleuettes prennent une belle revanche
16/08/2018 À 19:22