Getty Images

Le nouvel OL démarre par une défaite

Le nouvel OL démarre par une défaite

Le 13/07/2019 à 18:27Mis à jour Le 13/07/2019 à 18:58

MATCHES AMICAUX - Pour son match de reprise, l'OL a essuyé un revers sur la pelouse du Servette FC (2-1) avec une équipe très éloignée de celle qui devrait débuter la Ligue 1 dans un mois.

Lyon n'a pas fait mieux que Marseille. Pour son premier match amical de la pré-saison, le club rhodanien a payé sa très mauvaise entame face au Servette FC, équipe suisse très en avance sur sa préparation (1-2). Avec des formations 100 % différentes entre les deux mi-temps, Sylvinho a pu se rendre compte du travail qu'il reste à accomplir à un peu moins d'un mois de la reprise du championnat. En tout cas, des joueurs lyonnais ont (déjà) tiré leur épingle du jeu.

Pour son baptême à la tête de l'OL, Sylvinho a eu droit à deux visages, un constat qu'il a lui-même provoqué en changeant les onze hommes à la pause. En première période, les très, voire trop, jeunes pousses lyonnaises n'ont presque pas existé face à des Suisses présents dans les duels. Les Gones ont même été piqués d'entrée à cause d'un errement défensif ayant permis à Koro Koné d'ouvrir le score de la tête (0-1, 3e). Sans idée ni fraîcheur physique, l'OL a beaucoup souffert, à l'image de Titouan Thomas, coupable d'une perte de balle qui a offert le deuxième but adverse, signé Varol Tasar (0-2, 33e). Et si Kenny Tete a touché la barre (25e), Anthony Lopes a réalisé la parade qu'il fallait pour éviter à son équipe de prendre la marée (12e).

Un Lyon à deux visages

Il fallait donc tout changer pour Lyon. Avec onze autres joueurs pour attaquer le second acte, le club rhodanien a montré dès les premières secondes des intentions bien meilleures. Une prestation qui a permis à certains d'entre eux de sortir du lot, comme Amine Gouiri, volontaire mais mal payé (81e, 84e), et de Boubacar Fofana, qui doit encore se régler sur ses centres. On n'oubliera pas non plus de mentionner Martin Terrier, plein de sang froid au moment de prendre le gardien suisse à contre-pied sur un penalty (1-2, 78e). Au milieu, le duo Mendes-Lucas a montré des choses intéressantes dans la régulation et l'orientation du jeu.

Lyon, parfois emprunté physiquement, a perdu le match ? Ce n'est pas très grave. Car les choix effectués par Sylvinho ont permis à sa troupe de remporter la seconde période face à un adversaire qui a entamé sa préparation depuis plusieurs semaines en raison d'un championnat qui reprend beaucoup plus tôt. Il faudra néanmoins que les Lyonnais montent rapidement en puissance au regard des adversaires qui se profilent : le Genoa, puis Arsenal et Liverpool. C'est d'autant plus vrai que l'OL attaquera la saison 2019/2020 de Ligue 1 par un choc face à Monaco.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0