Une histoire de retours. Pour construire sa liste de 23 pour les amicaux face au Portugal (11 octobre) et en Arménie (14 octobre), Didier Deschamps a rappelé trois anciens Bleus qui ne figuraient plus dans ses petits papiers depuis un bon moment. D'abord, celui que tout le monde attendait et qui s'est imposé à Didier Deschamps : André-Pierre Gignac. L'attaquant de l'OM trône au sommet de la hiérarchie des buteurs en Ligue 1 (8 buts en 8 matches) et signe un retour plein d'espoirs en équipe de France, un an après sa dernière convocation en septembre 2013. "Même s'il a toujours marqué des buts, il a en ce moment une très bonne efficacité", a noté Deschamps. "Il a un physique qui lui permet de faire les efforts".
A ses côtés à l'OM, le sinusoïdal Dimitri Payet a retrouvé son meilleur niveau. Deschamps l'a assez logiquement récompensé. Beaucoup plus surprenant, le retour de Christophe Jallet (30 ans) illustre avant tout le manque de concurrence au poste de latéral droit : "Jallet a une connaissance du haut niveau et il y a moins de concurrence à ce poste", a reconnu Deschamps. Le Lyonnais a été préféré au Lillois Sébastien Corchia et profite de la blessure de Mathieu Debuchy pour revenir dans un groupe qu'il n'a plus côtoyé depuis deux ans.

2013 Payet Equipe de France

Crédit: AFP

Ligue 1
Kurzawa, le latéral qui monte (beaucoup) et frappe fort à la porte des Bleus
26/09/2014 À 17:38

Ben Yedder, Kurzawa et Ménez vont devoir patienter

Ces retours font des dommages collatéraux. En premier lieu, Alexandre Lacazette. Appelé lors du dernier rassemblement, l'attaquant de l'OL, moins en réussite ces dernières semaines, joue beaucoup, trop selon le sélectionneur qui lui a préféré un Gignac en pleine réussite. Tous présents face à l'Espagne et en Serbie, Rio Mavuba, Mamadou Sakho et Mathieu Debuchy sont les autres absents de la liste. Pour eux, DD n'a eu le choix et c'est leur état de santé qui a dicté le choix du sélectionneur.
Wissam Ben Yedder, bouillant avec Toulouse, et Layvin Kurzawa, excellent avec Monaco, devront, eux, patienter encore un peu avant de connaître leur première sélection avec l'équipe de France. Décisif avec l'AC Milan, Jérémy Ménez n'a pas profité de la vague de retours pour se glisser dans la sélection des 23. Deschamps a assuré qu'il surveillait l'ancien Parisien. Payet lui a été préféré. Ménez, comme de nombreux autres, va devoir prendre son mal en patience.

Composition de la liste de 23 joueurs:

Gardiens: Hugo Lloris (Tottenham/ANG), Stéphane Ruffier (Saint-Etienne), Steve Mandanda (Marseille)
Défenseurs: Lucas Digne (Paris SG), Patrice Evra (Juventus Turin/ITA), Christophe Jallet (LYON/FRA), Laurent Koscielny (Arsenal/ANG), Eliaquim Mangala (Manchester City/ANG), Bacary Sagna (Manchester City/ANG), Raphaël Varane (Real Madrid/ESP), Jérémy Mathieu (Barcelone/ESP)
Milieux de terrain: Yohan Cabaye (Paris SG), Blaise Matuidi (Paris SG), Paul Pogba (Juventus Turin/ITA), Moussa Sissoko (Newcastle/ANG), Mathieu Valbuena (Dynamo Moscou/RUS), Morgan Schneiderlin (Southampton/ANG)
Attaquants: Karim Benzema (Real Madrid/ESP), Antoine Griezmann (Atletico Madrid/ESP), Loïc Rémy (Chelsea/ANG), André-Pierre Gignac (Marseille/FRA), Dimitri Payet (Marseille/FRA), Rémy Cabella (Newcastle/ANG).
https://i.eurosport.com/2014/09/22/1318360.jpg
Matches amicaux
Gignac a tort de ne plus croire aux Bleus, Deschamps a besoin de lui
25/09/2014 À 16:16
Equipe de France
Une liste claire, un onze en place et une ombre : Les Bleus avancent malgré tout
01/04/2021 À 10:50