AFP

Un sourire avant de partir

Un sourire avant de partir ?
Par AFP

Le 08/08/2012 à 17:57Mis à jour Le 08/08/2012 à 18:17

L'équipe de France de football féminin, à défaut d'aller chercher de l'or dans la mine de Wembley face aux Etats-Unis, vont devoir ferrailler avec le Canada jeudi (14h) dans l'ancienne cité industrielle de Coventry pour se forger une médaille en bronze.

Pour les Bleues, c'est une médaille sinon rien. Le bronze serait en effet le meilleur résultat de leur histoire mais une défaite serait une déception pour les joueuses de Bruno Bini, un an après leur 4e place au Mondial 2011, qui avait fait entrer le football féminin tricolore dans une nouvelle ère. "On a cette expérience d'avoir fini 4e l'an dernier (à la Coupe du monde) et c'est vraiment la place qu'on ne veut surtout pas. On veut la médaille. Je pense que tout le monde va se remobiliser pour ce dernier match", assure Elise Bussaglia, qui est la première concernée après avoir manquer le penalty de l'égalisation à 2-2 à la 79e minute de la demi-finale contre le Japon.

Venues à Londres avec l'objectif affiché de remporter une médaille, les Françaises ont montré durant le tournoi olympique qu'elles avaient tous les atouts techniques et physiques pour jouer le titre mais elles ont payé cher de grosses erreurs individuelles et un certain manque de maturité tactique, comme l'ont prouvé leur défaite inaugurale contre les Etats-Unis (4-2) et leur échec en demi-finale face au Japon (2-1), champion en titre mais inférieur à elles. Entre les deux, il y a eu deux victoires logiques contre la Corée du Sud et la Colombie et une prestation sérieuse contre la Suède en quart de finale (2-1).

Pour rebondir face aux Canadiennes, qui suivent les Françaises au classement mondial (7e), la France a besoin de se "changer les idées" et "rapidement passer à autre chose", estimait la gardienne Sarah Bouhaddi, coupable d'une grossière erreur qui a coûté le premier but aux Bleues face aux Nippones. Mais les joueuses à la feuille d'érable ont subi semblable traumatisme lundi en demi-finale face Etats-Unis. Le Canada a en effet mené trois fois au score dans le temps réglementaire, grâce à sa capitaine Christine Sinclair (143 buts en sélection et meilleure buteuse du tournoi), mais a été rejoint à chaque fois avant de s'incliner (4-3) à la 123e minute de jeu. Un crève-coeur.

Le Canada évolue un peu à domicile à Coventry, où elle a déjà joué trois fois durant le tournoi mais les Bleues connaissent leurs adversaires: elles les avaient battues en mars en finale du tournoi de Chypre (2-0) pour soulever le premier trophée de l'histoire de l'équipe de France dames.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0