La FIFA change provisoirement les règles : cinq remplacements autorisés

Par Eurosport

Le 08/05/2020 à 14:37Mis à jour Le 08/05/2020 à 15:10

FIFA - La pandémie de Covid-19 va bel et bien changer le football. Au moins provisoirement. Dans un communiqué, la plus haute instance du football a fait savoir que cinq remplacements seront désormais autorisés pour chaque équipe, pour les compétitions qui seront terminées d'ici au 31 décembre 2020.

La pandémie de coronavirus a bouleversé le calendrier du football, mais aussi son règlement. Dans un communiqué diffusé vendredi, la FIFA a annoncé que les équipes pourront procéder temporairement à cinq changements par rencontre. Cette mesure, mise en place pour "protéger la santé des joueurs et des joueuses du monde entier" concerne les compétitions qui ont déjà débuté ou qui devraient débuter prochainement mais qui seront terminées d’ici au 31 décembre 2020. La FIFA et l'IFAB (International Football Association Board) ont précisé qu'ils détermineront ultérieurement si cette option peut être prolongée jusqu'à la fin 2021 et, par conséquent, jusqu'au prochain Euro.

Dans son communiqué, la FIFA décrit les conditions dans lesquelles pourront se faire ces cinq changements : "Pour éviter de trop perturber le cours du match, chaque équipe aura au maximum trois opportunités de procéder à des remplacements pendant le match ; en outre, ces remplacements pourront être effectués à la mi-temps." L’instance mondiale précise aussi que "les remplacements et les opportunités de remplacements non utilisé(e)s seront reporté(e)s à la prolongation".

Pas de VAR dans certains championnats ?

Une autre mesure importante a été énoncée par la FIFA dans son communiqué, et elle concerne la VAR. Dès la reprise, les différents organisateurs des compétitions peuvent décider de ne plus faire appel à l’assistance vidéo à l’arbitrage : "Si les organisateurs de compétitions en décident ainsi, les compétitions dans lesquelles l’assistance vidéo à l’arbitrage est mise en œuvre peuvent cesser d’utiliser cette technologie dès leur reprise."