Dominer n'est pas gagner. Manchester United l'a appris à ses dépens, ce mercredi soir lors du 3e tour de la Coupe de la Ligue. Ultra-dominateurs, les Red Devils ont fait le siège sur le but de West Ham mais sont tombés sur un Alphonse Areola en état de grâce. Derrière le gardien prêté par le PSG et grâce à un but précoce de Manuel Lanzini, les Hammers se qualifient pour le tour suivant (0-1) et mettent fin à 14 ans de disette sur la pelouse d'Old Trafford.
Le film de Manchester United - West Ham
Les hommes d’Ole Gunnar Solskjaer avaient pourtant été prévenus quelques jours plus tôt. A Londres, les Mancuniens s’étaient imposés contre les Hammers au terme d’une fin de match complètement folle avec un but salvateur de Jesse Lingard et un penalty arrêté de David De Gea. Si le gardien espagnol n’était pas de la partie pour ce match de coupe, l’international anglais a été récompensé de son entrée dominicale mais n’a pas réussi à faire la différence. Comme l’ensemble de ses coéquipiers.
Premier League
Un coup de canon et Rangnick réussit ses débuts avec Man U
HIER À 15:55

Areola les a écoeurés

Sans Cristiano Ronaldo ou encore Pogba, Manchester United a beaucoup tenté (26 tirs) mais a manqué de précision (6 tirs cadrés). Quand Anthony Martial ou Lingard ont trouvé la petite ouverture dans le bloc compact de West Ham, c’est Alphonse Areola qui est venu jouer les sauveurs.
Pour sa première avec le club londonien depuis son arrivée estivale en provenance du PSG, le champion du monde 2018 a prouvé à David Moyes qu’il possédait deux gardiens de qualité dans son effectif. Malgré une sortie hasardeuse sur un centre anodin (37e), Areola a sorti le grand jeu face aux attaques adverses.
De Martial à Lingard, en passant par Mata ou Bruno Fernandes, entré à 20 minutes de la fin, tous les Mancuniens se sont cassé les dents sur le Français (12e, 27e, 62e, 67e, 80e). Un match référence pour l’ancien Parisien qui aurait pu finir la partie un peu plus détendu si Yarmolenko (85e) et Noble (86e) n’avaient pas vendangé les espaces laissés par Manchester United et sa volonté d’égaliser. Qu’importe, David Moyes et West Ham tiennent leur revanche, trois jours après la déconvenue en Premier League.

Chelsea et Tottenham dans la douleur

Dans les autres matches de la soirée, Arsenal n’a pas tremblé dans son derby contre Wimbledon. Pas de set mais une victoire facile (3-0) grâce à d’Alexandre Lacazette, de Smith-Rowe sur une offrande du Français et de Nketiah. Les clubs londoniens ont d’ailleurs fait carton plein, ce mercredi soir, avec les qualifications de Chelsea et de Tottenham.
A la différence que les Blues et les Spurs ont dû attendre la séance des tirs au but pour se défaire respectivement d’Aston Villa (1-1, 4 t.a.b 3) et de Wolverhampton (2-2, 3 t.a.b 2). Enfin, Leicester est allé s’imposer sur la pelouse de Millwall grâce à Lookman et Iheanacho (0-2) et est le dernier qualifié pour le 4e tour de cette Carabao Cup.
Liga
Juventus, Tottenham, Chelsea en attendant le PSG : Le Barça perd la main dans le dossier Dembélé
05/12/2021 À 09:31
Premier League
"Les corps et les esprits sont fatigués" : Chelsea tire la langue... et ce n'est pas le moment
04/12/2021 À 15:56