Getty Images

La France a gagné, Edouard y est allé de son triplé

La France a gagné, Edouard y est allé de son triplé
Par Eurosport

Le 15/10/2019 à 22:50Mis à jour Le 15/10/2019 à 23:52

QUALIFICATIONS EURO 2021 – Deux sorties et deux victoires pour les Bleuets. Mardi, ils se sont imposés en Slovaquie (3-5) avec un triplé de l'inarrêtable Odsonne Edouard. Le joueur du Celtic restait sur trois doublés avec l'équipe de France Espoirs.

C'est ce qu'on appelle des débuts en fanfare. Déjà auteur de trois doublés lors de ses trois premiers matches avec les espoirs, Odsonne Edouard a confirmé sa forme étincelante en inscrivant cette fois-ci un triplé, ce mardi en Slovaquie (3-5). Le voilà désormais à neuf réalisations en quatre rencontres avec les Bleuets. Une statistique au moins aussi folle que le scénario de cette rencontre rocambolesque.

Difficile de savoir par quoi commencer, tant le match n'a ressemblé à aucun autre. A la demi-heure de jeu, pourtant, les Bleuets menaient 4-1. Moussa Diaby a offert l'ouverture du score à Jeff Reine-Adelaide (0-1, 3e), et un cadeau à Houssem Aouar, quelques minutes plus tard (13e, 1-2). Derrière, Odsonne Edouard débutait lui son festival. D'abord en marquant un but d'avant-centre, devant les six mètres et dans le but vide (1-3, 25e), puis en allumant Vantruba d'une demi-volée limpide sous la barre (35e, 1-4). Face à une faiblarde équipe slovaque, la messe aurait dû être dite. Mais elle ne le fût pas, loin de là.

Les Bleuets ont montré trop de facilité et peu de discipline. Sur l'égalisation, concédée sur un corner joué à deux (5e, 1-1), quatre Slovaques ont touché le ballon devant un attentisme français inquiétant. Malgré cet avertissement, les joueurs de Sylvain Ripoll ont concédé deux autres buts, refusés cette fois-ci. L'un pour un hors-jeu (25e), l'autre pour un contrôle de la main de Chobot (31e), après que Faitout Maouassa ait sauté dans le vide et manqué le ballon dans les airs, sur un centre venu de la gauche. Dans la foulée, le latéral rennais a aussi été impliqué sur une passe en retrait manquée à destination d'Alban Lafont. Là encore, les Bleus ont été miraculés puisque Strelec a trouvé le poteau… (45e).

"On est tombé dans une forme de léthargie"

On se disait alors que la pause allait permettre aux Bleuets de se ressaisir, de gagner en sérieux et de revenir plus concernés, notamment par le boulot défensif. Il n'en fût rien. Bien au contraire : "Après la mi-temps,on a perdu la tête", analysait Ripoll après la rencontre. "On n'a jamais rien maîtrisé, puis on s'est mis à la merci de leurs coups de boutoir. On est tombé dans une forme de léthargie" osait même le sélectionneur français. Les mots sont choisis. Et ils sont justes.Les Slovaques vont en effet marquer par deux fois en l'espace de neuf minutes, grâce à Herc (53e, 2-4) d'une jolie frappe de l'extérieur de la surface et Tupta, sur un centre venu de la gauche (62e, 3-4).

Le dernier but inscrit par Edouard (80e, 3-5), consécutif à un gros travail de Nordin n'assurait rien aux Bleuets, tant le match était fou. En plus d'Edouard, les Bleus pourront également remercier Moussa Diaby, auteur de trois passes décisives. L'irrégularité des Bleuets est un fait établi depuis plusieurs années. Mais il y eut un temps où ils ne parvenaient pas à s'imposer. Cette fois, c'est mission accomplie. Avant de recevoir la Géorgie le 15 novembre prochain à Nancy, les coéquipiers de Mattéo Guendouzi ont pris la deuxième place du Groupe B, à trois points du leader suisse mais avec un match de moins. Il faudra être plus solide à Marcel-Picot.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0