Eurosport

L’Euro en 2021, qu’est-ce que ça change pour les Bleus ?

L’Euro en 2021, qu’est-ce que ça change pour les Bleus ?

Le 18/03/2020 à 13:01Mis à jour Le 18/03/2020 à 15:03

EURO – Face à la pandémie de coronavirus qui touche l’Europe, l’UEFA a décidé de repousser l’Euro, qui devait se dérouler en juin, à l’année prochaine. Qu’est-ce que cela change pour les hommes de Didier Deschamps ? Pour certains, pas grand-chose mais pour d’autres…

Un an de plus à patienter. L’Euro ne se déroulera donc pas en juin. Ainsi en a décidé l’UEFA pour faire face à la pandémie de Covid-19 qui touche le continent. Les équipes nationales seront au chômage technique cet été laissant leur créneau au club qui, si tout rentre dans l’ordre d’ici là, pourront achever leurs championnats nationaux et les Coupes européennes. Pas d’Euro, c’est une perspective à laquelle personne ne s’était évidemment préparé et qui n’aura pas les mêmes conséquences pour tous les joueurs. A commencer par les champions du monde. Alors, ce report, qu’est-ce que ça change pour les Bleus ? Tentative de réponse.

Giroud, Payet, Mandanda : La tuile

En cette fin du mois de février et début du mois de mars, Olivier Giroud a dû ressentir un vrai soulagement. Après des mois à attendre sa chance, à redouter que son statut en équipe de France ne suffise plus à assurer sa présence à l’Euro, le buteur des Blues a enfin pu montrer de quoi il était capable avec Chelsea. Des titularisations, en Premier League et en Ligue des champions, des buts et une certitude : la route vers l’Euro était dégagée pour de bon. Ce report tombe mal pour le champion du monde de 33 ans qui va devoir défendre sa place, de plus en plus convoitée (Ben Yedder, Dembélé, Lacazette), un an de plus. Cet été, il va devoir se poser les bonnes questions pour s’éviter de nouvelles sueurs froides l’hiver venu. Mais, jusqu’ici, il s’en est toujours sorti. Faisons-lui donc confiance.

Olivier Giroud

Olivier GiroudGetty Images

Steve Mandanda aura, lui, 36 ans quand l’Euro 2021 débutera. Si saison 2020/2021 ressemble à la précédente, il n’aura pas trop de souci à se faire. Mais s’il aurait sans doute pris sa retraite internationale à l’issue de son sixième tournoi sous les couleurs bleues, l’éternelle doublure d’Hugo Lloris va devoir tenir un an de plus la concurrence à distance.

Pour Dimitri Payet aussi, le timing tombe plutôt mal. Revenu à son meilleur niveau cette saison, le Réunionnais postulait légitimement à une place dans les 23. Et les planètes s’étaient plutôt bien alignées : une saison sensationnelle en club et des blessures ou méformes en pagaille côté gauche en équipe de France (Lemar, Dembélé). Irrégulier depuis ses débuts professionnels, Payet, qui aura 34 ans en juin 2021, va devoir aligner deux saisons de très haut niveau, ce qui lui est rarement arrivé, pour convaincre Deschamps.

Dembélé, Thauvin, Lemar, Sissoko : La séance de rattrapage

Pour eux en revanche, ce report tombe à pic. Ousmane Dembélé, blessé à la cuisse, avait déjà passé son tour pour l’Euro. Le champion du monde aura droit à une séance de rattrapage à condition que son corps le laisse enfin en paix pour pouvoir s’imposer à Barcelone ou ailleurs. De retour sur les terrains en mars après six mois d’absence, Florian Thauvin allait être utilisé avec beaucoup de parcimonie par André Villas-Boas jusqu’à la fin de saison et sa participation à l’Euro semblait difficilement envisageable.

Ousmane Dembele

Ousmane DembeleGetty Images

Lui aussi aura droit à une seconde chance. Tout comme Moussa Sissoko, opéré du genou droit et absent jusqu’en avril. Le milieu de Tottenham, qui avait déjà raté le sacre russe, pourra postuler à l’Euro 2021. Thomas Lemar, lui, est sur ses deux jambes mais elles ne lui servaient plus beaucoup ces derniers temps. Diego Simeone compte peu sur l’ancien Monégasque. L’été doit lui donner l’occasion de découvrir de nouveaux horizons pour gagner du temps de jeu et sa place à l’Euro.

Camavinga, Aouar, Kamara : L’opportunité

Pour eux, il était peut-être encore trop tôt. Et ils auront un an de plus pour grandir, pourquoi pas dans un club plus ambitieux, et finir de convaincre Didier Deschamps. Houssem Aouar, auteur d’une saison sinusoïdale à Lyon, est dans ce cas précis. Un départ cet été dans une grosse écurie et il pourra rêver d’un destin à la Tolisso, devenu un indispensable en sélection après avoir rejoint le Bayern.

Pour les Espoirs, qui auront peut-être la chance de faire leur preuve aux JO, ce délai est une chance de se faire sa place parmi les grands. Notamment le plus doué d’entre eux. A 17 ans, et après seulement une petite saison en L1, Edouardo Camavinga semblait un peu vert pour intégrer le groupe des champions du monde. Mais la saison prochaine, il découvrira peut-être la Ligue des champions (à Rennes ou ailleurs)… Tout comme Boubacar Kamara. Marseille est bien parti pour jouer la C1 l’an prochain et si Marseille le vend, vu le pedigree de ceux qui s’intéressent à lui (la Juventus notamment) et son immense talent, les Bleus deviendront très vite une option envisageable. Dès 2021 ?

Edouardo Camavinga spielt bei Stade Rennes.

Edouardo Camavinga spielt bei Stade Rennes.Imago

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313