André-Pierre Gignac a inscrit vendredi soir à Veracruz son 100e but en 171 matchs dans le championnat mexicain, avec les Tigres. Que l'histoire est belle sur le papier... Mais dans les faits, l'ancien buteur de l'OM n'a pas vraiment de quoi se vanter. Car sa manière d'atteindre cette barre symbolique est tout sauf glorieuse.
Non payés depuis des mois, les joueurs de Veracruz, qui accueillaient la formation de Gignac, ont décidé de rester immobiles en début de match, en guise de protestation. Pas de quoi refroidir bien longtemps les visiteurs, qui n'ont attendu que deux petites minutes avant d'actionner le pressing et d'ouvrir le score d'une frappe des 40 mètres, dans le but vide.
Coupe du Monde des clubs
Six titres comme le Barça en 2009 : "On se souviendra longtemps" de ce Bayern
11/02/2021 À 22:08
C'est deux minutes plus tard que l'attaquant français en a fait de même, ouvrant son pied aux 35 mètres pour faire le break face à des adversaires toujours arrêtés. Veracruz s'est ensuite mis à jouer et les Tigres se sont finalement imposés (1-3). Mais ces derniers sont, depuis, au cœur des critiques au Mexique. Quoi de plus normal…
Coupe du Monde des clubs
Pavard offre un sextuplé au Bayern
11/02/2021 À 19:52
Coupe du Monde des clubs
Müller positif au coronavirus et forfait pour la finale
11/02/2021 À 15:49