Football
Liga Portugaise

Marega : "Avec les cris de singe, je ne pouvais pas rester sur la pelouse"

Partager avec
Copier
Partager cet article

Moussa Marega

Crédit: Eurosport

ParChristophe Gaudot
17/02/2020 à 18:55 | Mis à jour 17/02/2020 à 20:45
@ChrisGaudot

LIGA NOS - Victime de cris racistes dimanche lors du déplacement de Porto sur la pelouse du Vitória Guimarães, Moussa Marega est revenu sur l'incident auprès de nos confrères de RMC. Pour lui, c'était impossible de rester sur la pelouse.

"Je ne pouvais pas rester sur cette pelouse". Malgré les tentatives de ses partenaires de l'en dissuader, Moussa Marega a quitté la pelouse de Guimarães dimanche soir après avoir été victime de cris racistes venus des tribunes. "Avec les insultes que je reçois, avec les cris de singes que je reçois, je ne pouvais pas rester", a-t-il expliqué pour RMC.

Liga Portugaise

Marega : "Avec les cris de singe, je ne pouvais pas rester sur la pelouse"

17/02/2020 À 18:55

Face à son ancien club, Moussa Marega ne pensait pas vivre pareil incident. "C'est ce qui me choque le plus", à savoir que ces cris lui aient été adressé par des supporters de son ancien club, a-t-il ajouté. "A chaque fois que je joue face à eux, j'applaudis les supporters à la fin du match, je ne célèbre aucun but, je les respecte", a poursuivi celui qui a joué à Guimarães en 2016-2017.

Le président portugais veut rencontre Marega

Marega dit avoir vécu "une grosse humiliation. Vous ne pouvez pas rester comme ça et continuer à jouer un match alors que des gens se moquent de votre couleur de peau", a ajouté l'international malien (18 sélections, 3 buts). Très affecté dimanche après la rencontre, Marega dit avoir retrouvé le sourire une fois qu'il a son fils et assure que les messages de soutien lui ont donné "de l'espoir". Moussa Marega a aussi expliqué qu'il aimerait que les "matches soient arrêtés" en cas d'insultes racistes, avançant que les campagnes de sensibilisation menées par les différentes institutions n'ont pas les résultats escomptés.

Au Portugal, les réactions sont allées de la Ligue, qui s'est engagée à "tout faire pour que cet épisode de racisme ne reste pas impuni", au Premier ministre et au Président de la République, qui ont dénoncé l'attitude des supporters de Guimarães. Celui-ci a d'ailleurs émis le souhait d'échanger avec Moussa Marega. Ce dernier aimerait lui dire ce qu'il a "ressenti sur le moment. Comment on se sent après des insultes comme ça, comment je me suis senti comme une mer**, comment on a honte".

Liga Portugaise

Benfica confirme la mise en examen de son président pour fraude fiscale

IL Y A 9 HEURES
Liga Portugaise

Sorti à la mi-temps pour partir en quarantaine, André Moreira a connu une drôle de soirée

12/07/2020 À 06:21
Dans le même sujet
FootballLiga Portugaise
Partager avec
Copier
Partager cet article