C'est un moment historique pour Benfica, qui a pris acte vendredi de la démission de son président Luis Filipe Vieira. "La direction du Sport Lisboa e Benfica s'est réunie ce matin pour formaliser (...) les changements à sa composition rendus nécessaires par la démission de Luis Filipe Vieira", a indiqué le club dans un communiqué. M. Vieira, qui avait déjà suspendu provisoirement son mandat vendredi dernier, pendant sa garde à vue, avait annoncé jeudi soir qu'il renonçait définitivement à ses fonctions à la tête du club le plus populaire du Portugal.
Liga Nos : Benfica convoque des élections en pleine crise présidentielle
La veille, la direction du Benfica avait décidé de mettre un terme à sa présidence dans un délai de 30 jours et de convoquer des élections pour que ses "socios" (membres-supporters) puissent choisir une nouveau président d'ici la fin de l'année. Au cours de la réunion de vendredi, les dirigeants du club ont également déclaré "inopportune" l'opération par laquelle l'investisseur américain John Textor souhaitait racheter 25% de la société anonyme sportive du Benfica. M. Textor avait engagé des négociations pour acheter cette participation à l'homme d'affaires portugais José Antonio dos Santos, premier actionnaire privé du club et lui aussi mis en examen dans l'affaire qui a provoqué la chute de M. Vieira.
Liga Portugaise
Une légende à la tête des Aigles : Rui Costa élu président du Benfica
10/10/2021 À 09:00
Convaincu de son innocence
L'opération "Carton rouge", baptisée ainsi par les autorités judiciaires, porte sur des soupçons d'abus de confiance, escroquerie aggravée, falsification, fraude fiscale et blanchiment d'argent. Après avoir mené une quarantaine de perquisitions dans les régions de Lisbonne et Braga (nord), le ministère public a évoqué "des affaires et des opérations de financement d'un montant total supérieur à 100 millions d'euros qui peuvent avoir provoqué des pertes élevées pour l'Etat et plusieurs sociétés". En plus de M. Vieira et M. Santos, l'enquête vise également le fils aîné de l'ex-président du Benfica et un avocat qui jouait aussi le rôle d'agent dans le transfert de joueurs.
Selon plusieurs médias locaux citant des éléments du dossier, Luis Filipe Vieira, qui s'est dit "convaincu de son innocence" selon son avocat, aurait lésé le club, l'Etat portugais et la banque Novo Banco, auprès de laquelle il avait réalisé d'importants emprunts. Agé de 72 ans, M. Vieira aura dirigé le Benfica pendant 18 ans, un record de longévité assorti de sept titres de champion du Portugal. Sa présidence, marquée à ses débuts par le redressement financier du club et la construction d'un nouveau centre de formation, avait déjà été ternie par plusieurs affaires judiciaires l'impliquant dans des enquêtes pour blanchiment d'argent, fraude fiscale, corruption et trafic d'influence.
Liga Portugaise
Boavista se sépare à l'amiable d'Adil Rami
29/07/2021 À 19:25
Liga Portugaise
En pleine crise présidentielle, Rui Costa convoque des élections pour Benfica
14/07/2021 À 15:52