Getty Images

Le Real Madrid freiné

Le Real Madrid freiné
Par Eurosport

Le 24/09/2010 à 14:19Mis à jour Le 25/09/2010 à 23:19

Le Real Madrid a concédé un triste match nul à Levante (0-0) pour le compte de la 5e journée de Liga. Les hommes de José Mourinho ont confirmé leurs difficultés offensives et n'ont jamais réussi à mettre à mal une défense héroïque.

Pauvre Real... En déplacement à Levante à l'occasion de la 5e journée de la Liga, les Madrilènes n'ont pu faire mieux qu'un triste match nul et vierge (0-0). Avec cette contre-performance, les Merengue cèdent les commandes du championnat à Valence. Ce match sur la pelouse d'un promu, seulement 18e du championnat, semblait pourtant l'occasion idéale pour les hommes de José Mourinho d'enchaîner un quatrième succès consécutif en championnat. L'entraîneur portugais avait décidé d'opérer deux changements dans le onze de départ vainqueur de l'Espanyol Barcelone mardi (3-0). Suspendu, Pepe était remplacé par Arbeloa, qui occupait le flanc droit tandis que Sergio Ramos formait la charnière centrale avec Ricardo Carvalho. Lassana Diarra, pourtant convaincant dans la semaine, retrouvait lui le banc au profit de Sami Khedira. Karim Benzema débutait à nouveau avec le statut de remplaçant.

Di Maria seul danger pour Levante

Dès le début de la rencontre, les Madrilènes mettaient le pied sur le ballon sans parvenir à déstabiliser le bloc compact et parfaitement en place de Levante. Homme le plus en vue d'un quatuor offensif au ralenti, Angel Di Maria s'affirmait comme le danger numéro 1 pour les joueurs de la banlieue de Valence. Bien servi dans le dos de la défense par Cristiano Ronaldo, l'Argentin ne parvenait pas à ajuster son lob (20e). Neuf minutes plus tard, il rendait la politesse à son coéquipier portugais. A la réception du centre du gauche parfait de l'ancien du Benfica, Ronaldo plaçait une tête puissante que Manolo Reina mettait en corner d'une très belle claquette. Ce serait la seule opportunité digne de ce nom pour les Merengues dans cette rencontre.

Toujours en panne de créativité et d'intentions en seconde période, les Madrilènes n'ont cessé de buter sur une défense héroïque, malgré les entrées conjuguées de Benzema et de Pedro Leon qui auront apporté un second souffle à leur équipe sans parvenir à faire la différence. Au bout du temps additionnel, la balle de match était dans les pieds de Gonzalo Higuain. Mais l'Argentin, encore très malheureux dans ses choix samedi, ne parvenait pas à dribbler Reina alors qu'il se trouvait seul face au portier de Levante. Mourinho déclarait cette semaine que son équipe était à la recherche de son identité, ce que cette partie a confirmé. Adversaire du Real mardi en Ligue des Champions, Auxerre compte bien en profiter.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0