C’était, bel et bien, un match du dimanche midi. Le Real Madrid aura mis une bonne heure à se mettre en jambes, mais il a finalement disposé assez facilement de Getafe (0-3). Tout juste auréolé de son troisième Ballon d’Or, Cristiano Ronaldo s’est offert un doublé face à la formation de la banlieue madrilène. Le Portugais a d’abord ouvert la marque sur un service génial de Karim Benzema (63e), avant de s’offrir un doublé, d’une tête plongeante audacieuse (79e). Entre les deux, Gareth Bale avait repris victorieusement un centre de James Rodriguez (67e).

Avec 45 points en 18 matches, le club merengue est assuré de finir en tête cette dernière journée des matches aller. Une victoire, une place de leader et des stars qui se montrent : le bilan est flatteur mais il ne suffira pas à cacher une réalité du terrain parfois moins brillante. Peu inspiré dans le jeu, le Real a souvent sacrifié, ce dimanche, son ascendant collectif sur l’autel d’exploits individuels, notamment ceux d'un Isco en grande forme.

Copa del Rey
Surréaliste : le Real Madrid sorti par une D3 espagnole !
HIER À 22:30

Toni Kroos (Real Madrid ) et Alvaro Vazquez (Getafe) en Liga, le 18 janvier 2015

Crédit: AFP

Benzema les a mis sur la voie

Comme son équipe, Cristiano Ronaldo a montré deux visages. Celui de l’efficacité, d’abord : avec ses 27e et 28e buts en Liga, le Portugais confirme que ses statistiques dépassent l’entendement. Mais il a, trop souvent, pêché dans ses prises de balle, se montrant incapable de déstabiliser la défense de Getafe. Même constat pour James Rodriguez. Le Colombien a délivré deux bijoux de passes décisives, mais ses statistiques trahissent un déchet technique considérable qu’il lui faudra gommer.

tweet

Finalement, c’est Karim Benzema, lui aussi discret jusque-là, qui a permis au Real de transformer sa possession en domination. Coincé dans un angle fermé, le Français a éliminé deux joueurs d’un double-contact ingénieux pour servir Cristiano Ronaldo, qui n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. Suffisant pour remettre le Real sur les bons rails, et lui offrir une demi-heure plus tranquille. Aligné en défense centrale, Raphaël Varane a rendu une copie mitigée, entachée par quelques pertes de balle évitables. En attendant leurs matchs, le Real met en tout cas ses concurrents à distance (le Barça à 4 points, l’Atletico à 7 points). Cela valait bien le coup de se lever un dimanche matin.

Supercoupe d’Espagne
Pas de Clasico en finale : Le Real rate la marche
14/01/2021 À 21:55
Liga
Le périple du Real continue : direction Malaga sans passer par Madrid
10/01/2021 À 16:51