AFP

Guidé par Griezmann, l’Atlético débute tranquillement

Guidé par Griezmann, l’Atlético débute tranquillement

Le 22/08/2015 à 22:21Mis à jour Le 23/08/2015 à 08:29

LIGA - Grâce à un but sur coup franc d’Antoine Griezmann en première période, l’Atlético Madrid a parfaitement débuté sa campagne de Liga en battant le promu Las Palmas sur la plus petite des marges (1-0). Les Madrilènes, largement dominateurs, ont en revanche manqué de créativité durant les 45 dernières minutes.

L’Atlético a indiqué la marche à suivre. Premier "grand d’Espagne" sous le feu des projecteurs lors de la première journée de Liga, le club madrilène a assuré l’essentiel contre le promu Las Palmas (1-0) avant les entrées en lice du Barça et du Real dimanche. Un résultat positif acquis sans la manière par des Colchoneros qui se sont contentés de gérer leur avance en seconde période. Déjà bien en jambes, Antoine Griezmann a marqué l’unique but de la rencontre sur coup franc, bien aidé par une bourde du gardien de Las Palmas, Raul Lizoain.

Un but de Griezmann et puis c’est tout. Voilà comment résumer brièvement le match des Colchoneros face à Las Palmas. Rapidement aux commandes après le but d’Antoine Griezmann sur coup franc (1-0, 16e), l’Atético n’a pas eu besoin de forcer son talent pour contenir les timides assauts de leurs adversaires (63e, 77e). La barre transversale touchée par le promu en seconde période a à peine fait trembler les hommes de Diego Simeone (54e). Après cette alerte, les Madrilènes ont fait ce qu’ils savent faire le mieux, c’est-à-dire couper les transmissions au milieu de terrain et verrouiller tous les espaces.

Griezmann en leader offensif

Aligné en pointe avec la nouvelle recrue Jackson Martinez, Antoine Griezmann a maitrisé son sujet. Toujours aussi fin techniquement et percutant balle au pied, le Français a fait la pluie et le beau temps sur le front offensif madrilène. Son entente avec l’attaquant colombien est à parfaire mais les deux joueurs ont eu quelques séquences intéressantes. A noter, le très bon match de Filipe Luis qui faisait son grand retour avec l’Atlético après une année quasi blanche à Chelsea. Les Colchoneros ont rempli leur part du marché. Diego Simeone n’en espérait pas plus.

0
0