AFP

Griezmann se débloque en Liga et l'Atlético a le sourire

Griezmann se débloque en Liga et l'Atlético a le sourire

Le 07/01/2017 à 18:02Mis à jour Le 07/01/2017 à 19:29

LIGA - Buteur en championnat pour la première fois depuis trois mois, Antoine Griezmann a mis l'Atlético Madrid à l'abri, samedi à Eibar (0-2). Les Colchoneros pointent provisoirement au 4e rang, à neuf longueurs du Real, leader.

L'Atlético débute bien 2017. Trois jours après un précieux succès sur la pelouse de Las Palmas en huitièmes de finale aller de la Copa del Rey (0-2), le club madrilène a réussi la passe de deux, samedi, en remportant cette fois son premier match de Liga de l'année sur la pelouse d'Eibar (0-2).

Vainqueur dans la difficulté du club basque, l'Atlético s'en est remis à son opportunisme en seconde période et aux buts de Saul Niguez (54e) et Antoine Griezmann (74e), qui a marqué son premier but en Liga depuis trois mois et un déplacement gagnant à Valence (0-2). Débarrassé de cette statistique pesante, le Français va pouvoir aborder 2017 avec le sourire. Plus que jamais, l'Atlético, en souffrance pendant 50 minutes, a besoin de lui.

Le club madrilène a vécu un match coupé en deux : il a subi, plus que de raison, en première période avant de prendre peu à peu le pas sur son adversaire après l'ouverture du score de Saul Niguez (54e), bien placé et opportuniste pour reprendre de la tête un corner intelligemment joué à trois par les Colchoneros.

Un Atlético défensif, entrée gagnante pour Gameiro

Volontaire mais bien trop maladroit dans la surface d'un impeccable Miguel Angel Moya, qui a continué de remplacer Jan Oblak avec efficacité, Eibar a de quoi se mordre les doigts d'avoir perdu cette rencontre. Il a dominé, fait plier son rival, notamment dans les couloirs, mais sans jamais parvenir à porter l'estocade. L'Atléti, bien aidé par une paire Diego Godin - Stefan Savic très solide, est allé chercher une victoire à "l'ancienne."

L'entrée de Kévin Gameiro à la 71e minute a elle permis aux Madrilènes de trouver un excellent point de fixation devant en fin de match. C'est l'ancien buteur de Séville, plus utile qu'un Fernando Torres bien seul en attaque, qui a délivré la passe décisive à Griezmann, auteur du 0-2 à un quart d'heure du terme. L'ancien joueur du PSG a probablement gagné des points samedi.

Fort de ce succès, sur un terrain toujours compliqué et à moitié gêlé, le champion d'Espagne 2014 a donc provisoirement effectué son retour dans le Top 4 de la Liga (4e avec 31 points) en attendant les résultats de Villarreal, qui affrontera le FC Barcelone dimanche (20h45), et la Real Sociedad qui recevra le FC Séville à Anoeta dans la soirée (20h45). Même sans convaincre outre mesure, l'Atlético a probablement pris le bon wagon dans la quête à la qualification en C1. C'était essentiel.

Antoine Griezmann

Antoine GriezmannAFP

0
0