Le FC Barcelone panse ses plaies avec des victoires. Une semaine après sa petite victoire acquise à l’arraché face à Leganés devant un public du Camp Nou médusé par le médiocrité de son équipe, le club catalan est allé chercher un succès beaucoup plus significatif sur la pelouse de l’Atlético de Madrid (1-2), dimanche, au Vicente-Calderon.
Signé Lionel Messi, auteur d’un but qui sent bon l’opportunisme (86e), ce succès permet aux hommes de Luis Enrique de prendre provisoirement les commandes de la Liga au Real Madrid. Les Madrilènes auront l’occasion de reprendre leur bien dans la soirée en cas de succès sur la pelouse de Villarreal. Avant que l’Argentin n’entre à nouveau en scène, Diego Godin avait répondu (70e) à l’ouverture du score de Rafinha (64e).

Le Barça a profité de ses temps forts

Liga
Mondial compromis : poussé par le Barça, Araujo décide de se faire opérer
26/09/2022 À 17:44
Dominateur mais stérile lors de la première période, le FC Barcelone a eu la science de faire fructifier ses temps forts : lors du premier quart d'heure de la seconde période et en fin de rencontre quand l'Atlético, fébrile, a commencé à remultiplier les fautes et reculer. Sans briller outre mesure, malgré de gros progrès effectués depuis la semaine dernière, le Barça s'est montré tueur. A défaut de plaire et d'être solide défensivement, un facteur qui a encore failli lui coûter cher dimanche après-midi, le double champion d'Espagne en titre a sorti ses tripes et s'est mis en mode commando.

Lionel Messi

Crédit: AFP

Les regrets seront du côté de l'Atlético. En mode guerriers, les hommes de Diego Simeone ont connu pas mal de hauts et de bas lors de cette rencontre très hâchée et loin d'atteindre le niveau des deux derniers rendez-vous en Copa del Rey disputés en janvier dernier, mais ils ont eu le mérite de toujours trouver une solution pour se montrer menaçants.
Condamnés par de la maladresse chronique en attaque, ainsi qu'un Marc-André ter Stegen inspiré notamment face aux deux grosses occasions d'Antoine Griezmann (16e, 52e), les Colchoneros, impuissants en fin de rencontre, ont manqué l'occasion se faire un beau rapproché au classement. Avec neuf points de retard sur le Barça (et 10 sur le Real s'il s'impose à Villarreal), ils ont surtout probablement dit adieu au titre de champion d'Espagne dimanche. Le titre, lui, le Barça peut toujours y croire.
Transferts
Les 6 infos mercato de lundi
19/09/2022 À 09:13
Liga
Une victoire dans le derby, et le Real poursuit son début de saison parfait
18/09/2022 À 20:57